Comment Orange reste aux côtés de ceux qui en ont le plus besoin…

Sur la page d’accueil de la Fondation Orange, un « bonjour 2021 » et une présentation magnifique pour des causes magnifiques (autisme, ateliers numériques, numérique solidaire, lutte contre l’illectronisme, etc, etc). Félicitations, sans rire, sans ironie ni acrimonie. Vraiment.

Simplement, en pleine pandémie, lorsque tant de jeunes scolarisés n’ont pas accès à Internet (0,5 de débit) ou lorsque mon voisin de 95 ans ne sait pas s’il pourra téléphoner à son médecin, l’effet d’annonce du site caritatif fait long feu. Ma voisine élue municipale a bien besoin de télécharger les PDF de la Préfecture. Tant que les fils abîmés ne seront pas changés, elle ne le pourra pas. Le Maire est injoignable, et tant que les fils abîmés ne seront pas changés, il le restera. Mes voisins, un couple de pompiers volontaires, ont besoin du téléphone. Tant que les fils ne seront pas changés, ils n’auront aucune garantie d’être joignables en cas de pépin. Etc, etc, vous connaissez la litanie, nous avons tous des dizaines d’exemples de ce genre illustrant les défaillances de l’opérateur.

Je l’ai déjà dit ici et j’y reviens : nous ne confondrons jamais la multinationale et les interlocuteurs auxquels nous avons eu affaire. Ils sont très bien et ont fait du mieux qu’ils ont pu avec les moyens du bord. Il est vrai que 6 techniciens pour toute la Drôme-Ardèche, c’est moyennement rigolo, avec les effets bien connus maintenant d’une sous-traitance qui posent pas mal de questions. Bref, nous les remercions derechef. Ils ont acquis la culture d’entreprise et la défendent. Il y a du participatif dans l’air et quoi de plus légitime ? A ceci près que cela leur devient visiblement difficile car ils ont affaire au même problème que les clients : une politique volontariste de désinvestissement massif en zone rural de la part de Orange, qui annonce fièrement sur le site précité : « Nous restons aux côtés de ceux qui en ont le plus besoin ». Cela en deviendrait presque indécent.

Botter en touche sur un programme sans précédent pour la 4G en zone rurale scintille sans doute aux oreilles des actionnaires comme les clochettes du Père Noël, mais reste très maladroit vis-à-vis des clients car, lorsque mes voisins ont réussi par miracle au bout de deux heures par jour pendant trois jours à avoir Orange au bout du fil, il leur a été répondu qu’ils n’étaient pas « éligibles » à une box 4G puisque « pas en zone blanche ». En effet, Orange considère que si la mairie n’est pas en zone blanche (un peu grise quand même…), tout le secteur ne l’est pas. D’un point de vue commercial, on marche sur la tête ! Faudrait-il contacter directement l’actionnariat ou la Commission Européenne pour alerter sur ces incongruités et leurs conséquences, car aucune réponse de Orange sur nos remarques à ce propos ?

Quant aux longues discussions qui radotent ici ou là sur la réparation des poteaux, que Orange et les autres opérateurs se débrouillent, nous n’avons que faire de ce marécage institutionnel et technique, nous voulons Internet auquel la Loi nous donne droit. Je rappelle ici que cette loi a été votée en novembre dernier. Réparer les poteaux ne suffit pas. Il faut changer les fils complètement fichus. A Eygluy-Escoulin, tous les poteaux au sol depuis 10 ans (10 ans !) ont enfin été réparés après un an d’acharnement. Merci Orange, mais maintenant il faut changer la ligne cuivre ! Et non, nous n’attendrons pas encore 10 ans pour la fibre. Tous les arbres ont été élagués, le fil circule correctement, mais il est en trop mauvais état pour assurer un débit suffisant.

Un demi méga de débit, ça rend têtu. Même si, comme le souligne le député Mr Saulignac suite aux démarches de la députée Mme De Lavergne, Orange se retrouve, de fait, en situation de monopole et l’État que ne soit pas en position de force. Nous sommes donc face à des multinationales qui dirigent la France. De quoi alimenter moult débats passionnants sur les histoires de souverainisme lors de commissions ad hoc, sans que cela n’arrange aucune de nos difficultés.
Deux questions se posent néanmoins.
D’abord, depuis quand l’État n’est-il plus en positon de force dans ce pays ? Simple question de volonté politique donc. Ensuite, même les capitalistes les plus ardents reconnaissent qu’une entreprise en situation de monopole a l’obligation d’agir dans l’intérêt du public et doit répondre de ses actes. Or, tout le monde voit clairement que dans les moments de crise, le service public reste encore la meilleure réponse.

Sur ce sujet, un autre site passionnant à consulter, celui de « Orange j’enrage », où les témoignages accablants s’accumulent, comme cette demande d’installation du téléphone fixe faite en mai 2020, toujours pas aboutie à ce jour, et une absence totale d’interlocuteur chez Orange, si ce n’est quelque SMS d’excuses robotiques…

Orange n’est donc pas présent sur nos territoires, et travaille très insuffisamment avec les élus, contrairement aux propos officiels. Je suis élu et la dernière réponse a été : « Mr Delforge, on ne pourra rien faire de plus, bonne journée ». Depuis, Orange est aux abonnés absents. Difficile à entendre quand les techniciens eux-mêmes nous disent qu’il y a plusieurs kilomètres de câble cuivre à changer. Mais en ont-ils les moyens ? Vraisemblablement pas. Devant cet inavouable et au fond des filets, on noie le poisson comme on peut, arguant d’une maintenance qui augmente de façon faramineuse tandis que les reportages sur les fils déchirés et traînant au sol sur des kilomètres se multiplient de façon tout aussi faramineuse.

Égaré dans les méandres de l’indéfendable, on nous fait même voyager dans l’espace-temps, en tentant de nous faire croire que c’est la fibre qui VA être installée (un jour..) qui a abîmé les poteaux. Quant aux fils qui ne se casseraient pas tout seul, on croit rêver quand on sait qu’ils ont été posés… …il y a 40 ans. Il est très dommage d’orienter ainsi le dialogue, car lorsque ce n’est pas le client qui se ferait bientôt admonester car il ne sait pas se servir de son téléphone ou de son ordinateur quand son téléphone et son service internet ne fonctionnent pas (cherchez l’erreur), ce serait du fait de propriétaires qui n’élaguent pas leur terrain, ou du chasseur qui envoie des plombs dans les fils, ou de la fibre qui sera posée dans 10 ans, ou des autres opérateurs. Alors nous posons cette autre question : à quand le retour de la station MIR ?

La multinationale Orange ferait donc mieux de revoir sa copie au chapitre « investissement en France » si elle veut garder sa position de leadership en quelque secteur que ce soit. S’arc-bouter sur la 4G n’y suffira pas. Il faut embaucher des permanents et investir.

Le député Mr Saulignac a raison. 2021 démarre donc par le regroupement de témoignages et l’interpellation contiguë de l’Arcep et de la Commission Européenne avec laquelle elle est appelée régulièrement à interagir.

En écho à mes articles précédents dans Le Crestois, en écho à notre « colère » relayée par notre députée Mme De Lavergne dans de nombreux médias.

En écho aux élus locaux et parlementaires du Gard, de la Corse, de la Lozère, de l’Ardèche et de la Haute-Loire, etc, qui nous rejoignent, et ce n’est pas fini.

En écho aux habitants d’Eygluy-Escoulin qui ont bien l’intention de rester au-dessus du radar en 2021 tant que la question du fil cuivre ne sera pas discutée, car nous sommes toujours enclins à discuter, et le café sera toujours proposé aux techniciens quand ils viendront.

Alain Delforge

Évian-les-Bains : le désespoir de 20 foyers en attente de raccordement depuis le 4 décembre 2019

Nous vous informons par le présent courriel, d’un problème que nous rencontrons mon conjoint, moi-même, ainsi que plus de la moitié des foyers de notre immeuble, concernant une ouverture de ligne téléphonique dans notre bâtiment dans votre commune d’Évian-les-Bains depuis maintenant plus d’une année.

D’après le document fourni lors de la remise des clés lors de notre état des lieux (4/12/2019), l’ensemble des appartements de notre immeuble neuf (livraison en Novembre 2019) étaient pré-cablés. Nous avons ainsi souscrit à une offre internet le 9/12/2019 chez l’opérateur Free. Ce dernier, après d’innombrables coups de téléphone et lettres de réclamations, a été incapable de nous ouvrir une ligne sans jamais nous donner d’explications sur le blocage.

Exaspérés et après cinq mois d’attente, dont deux en confinement au printemps, nous avons résilié chez eux pour souscrire chez Orange (France Télécom), l’opérateur historique et gestionnaire du réseau de télécommunications françaises le lundi 4 Mai 2020. Le jour même, un de leurs opérateurs nous a informé qu’il lui était, pour l’heure, impossible d’ouvrir une ligne internet. D’après ses informations, notre immeuble n’a pas été correctement relié au réseau par le Promoteur lors de sa livraison. En cause : une saturation de la boucle locale.

Orange nous a fourni une « Airbox » pour que nous puissions bénéficier d’un minimum d’internet (la connexion ne nous permet cependant pas de télétravailler et à peine de regarder une vidéo) en attendant de comprendre le problème.

Suite à une intervention de vérification sur notre immeuble le 5 Juin 2020, Orange nous a informé devoir effectuer une demande de travaux sur la voie publique auprès des autorités départementales.
Une première mise en marche de la ligne était prévue pour début Juillet, elle a ensuite été repoussée début Septembre, puis en Octobre, puis finalement en Janvier 2021.

Suite à ce nouveau délai, mon conjoint et moi-même avons envoyé une lettre de mise en demeure à Orange le 1er Décembre 2020 (restée sans réponse jusqu’à maintenant).

Nous avons par la suite tenté d’appeler à l’aide le médiateur des télécommunications pour espérer que celui-ci intervienne dans cette affaire. Notre demande a pour l’heure été refusée, faute de pièces prouvant nos démarches (Orange ne répondant pas à notre mise en demeure par courrier, ou par mail, nous n’avons pas de réelles « traces écrites » pour attester de notre bataille quotidienne pour obtenir internet).

A l’instant T, la prochaine date « potentielle » d’activation est prévue pour le 11/04/2021. Autant vous dire que ni nos voisins, ni nous, ne croyons à cette énième date …

Madame, Monsieur, mon conjoint et moi-même étant exaspérés par cette mascarade ridicule qui dure depuis plus d’un an, nous en appelons, par le présent courrier, à votre aide. Notre foyer, mais aussi plus de la moitié des autres appartements de notre immeuble (20 foyers !), se trouvent depuis maintenant plus d’une année dans une précarité numérique mettant en péril des emplois, des relations sociales et engendrent des difficultés extrêmes lors des confinements répétés.

Malgré d’innombrables appels téléphoniques auprès des opérateurs (FREE/ORANGE), de rencontres avec des responsables en boutiques Orange, de demande d’aide auprès de notre bailleur social S.A Montblanc (première alerte lancée en Mai 2020), ainsi qu’une demande d’assistance auprès de notre Mairie, aucune aide, réponses ou même suivi de dossier ne nous ont été fournis. Nous nous retrouvons dans un désespoir des plus total et craignons pour les prochains mois de confinements et couvre-feu à venir. A l’heure du XXIème siècle, la majorité des démarches administratives se font par internet et nous handicapent dans notre quotidien déconnecté.

Nous envisageons à présent de porter plainte envers l’opérateur Orange pour manquement délibéré à l’obligation de résultats.

Bien conscients des innombrables autres demandes en tout genre que vous pouvez recevoir, nous vous adressons cette demande dans une démarche d’alerte vis-à-vis de l’absence de réaction et d’assistance de l’opérateur historique Orange et du délaissement dans lequel nous laisse notre bailleur social. Notre dernier espoir est à présent une médiatisation de l’affaire pour que celle-ci, une fois mise sur la place publique, agisse comme un électrochoc et oblige les différents acteurs à prendre enfin leurs responsabilités.

Chloé NICOLAS-NOYAL

Les Assions 07 : 7 mois d’attente, 7 mois d’abonnement payés et toujours pas de mise en service de la ligne !

à SERVICE CLIENT ORANGE  33734  BORDEAUX CEDEX 9

Lettre recommandée avec accusé de réception sous le N° 1A 186 351 1379 8.

OBJET : Pas de ligne…..                                                            

Le 03/01/2021

Madame, Monsieur,

Clients chez Orange depuis de nombreuses années et résidant à Vienne (Isère) je fais une demande de déménagement le 26 mai 2020. Or, à ce jour, je n’ai toujours pas accès au service.

Un premier RDV est fixé par Orange au 23/07/2020 pour une mise en service. Reporté !
Nous rentrons dans nouveau logement en Ardèche le 17 Juillet 2020. Inoccupé depuis quelques années, cette nouvelle maison avait une ligne téléphonique dont voici le N° : 04 75 xx xx xx.

Un second RDV est fixé au 03/08/2020. Reporté !
Pas d’accès internet, ni ligne téléphonique. “Réseau saturé!”
Orange reporte les différents RDV sans cesse. NB : le prochain RDV est fixé au 31/03/2021.

Orange me propose de me connecter via mon téléphone portable en 4G avec augmentation du nombre de gigas. Ce que j’accepte bien sûr.

Entre temps je contacte Orange maintes fois au 39 00. Chaque fois un conseiller différent me répond. Chaque fois on m’assure que la ligne va être mise en service. En dépit de mes appels à votre hotline, ces problèmes subsistent.

Je reçois chaque fois un SMS de report et d’excuses !

Orange me propose alors une Airbox fonctionnant avec une carte SIM d’une durée de validité de 2 mois. Le premier renouvellement s’est passé sans problème, mais ensuite il a fallu se battre en boutique pour obtenir cette nouvelle carte.  La dernière obtenue s’arrêtera de fonctionner au 15/02/2020. Vais-je devoir me battre encore ?

NB : et il faut se rendre en boutique à plus de 30 kms de notre domicile. ! Merci en tout cas de considérer que j’ai 63 ans et que je me déplace avec difficultés, mon époux en a 72.

Si je m’absente mon époux n’a plus accès à internet, n’ayant pas lui -même un portable compatible.
De plus nous avons besoin d’un téléphone fixe.
Je précise nous payons toujours notre abonnement comme si tout allait bien. Mais pas de téléphone fixe, ni Box, ni TV.
N’imaginons pas que mon portable tombe en panne !
Un minimun de confort serait souhaitable.

En conséquence, je vous mets en demeure de procéder à compter de la réception de la présente, à l’établissement ou au rétablissement de votre service, conformément à vos obligations contractuelles et à votre obligation de résultat et vous demande le remboursement des mensualités liées à mon forfait OPEN.

 Comptant sur votre diligence, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

 Mr et Mme Beyron Claude et Blanche  35, rue du Bosc  07140 – LES ASSIONS   –  N° client ORANGE : 0064083788

à Piégros la Clastre, dans la Drôme, en France, en 2020

Une vidéo édifiante, réalisée le 21 décembre 2020, de l’état du réseau téléphonique depuis cet été.

Reportage de Laurent Barbarin le 21 décembre 2020

Si vous êtes témoin, vous aussi,  de dégâts sur le réseau téléphonique, filmez les et envoyez-nous vos vidéos en les commentant et en indiquant le lieu, depuis quand les dégâts sont visibles,  et si vous avez alerté les services d’Orange.

Dans l’Hérault, l’épopée de Céline et Patrick avec Orange, Free et Sogetrel

A la commune de Fontanès, Mme Geneviève Castanié, M. Frédéric Pellegrin Et l’ensemble des conseillers municipaux

Récapitulatif des démarches auprès d’Orange, Free et Sogetrel
octobre / novembre / décembre 2020

Notre ligne téléphonique fonctionnait jusqu’ici plutôt bien, ainsi que notre connexion internet (ce n’est pas le cas de tous les habitants du Mas Fontan).

Et malgré quelques difficultés passagères, nous avons toujours pu surfer correctement sur internet. Bien évidemment les téléchargements ont toujours été très lents voire impossibles.

Notre ligne de téléphone est fournie par Orange. Notre connexion internet est fournie par Free. Mais ce détail importe peu au final.

Au moins 3 foyers de la rue de Montferrand ont eu des problèmes de connexion à internet et des problèmes de téléphonie de façon concomitante aux travaux d’installation de la fibre, c’est‐à‐dire depuis le 16/10/2020.

Du jour au lendemain, nous n’avons plus pu accéder à internet, le réseau ne permettait aucune recherche.

Pire, le réseau téléphonique a été également perturbé.

Les techniciens qui se sont succédés chez nous ont TOUS eu la même conclusion :

« Le câble devant le Mas Fontan, en bord de route a été endommagé lors des travaux de la fibre, et plus de la moitié des lignes contenues dans la gaine endommagée sont dégradées.

Ajoutons le fait que le cuivre qui dessert Fontanès (sur la route D1 en provenance de Saint Mathieu) est dégradé à 80%. Mais il ne veut pas lâcher, c’est dommage, car Orange aurait été obligé de le remplacer.

Dans ces conditions, les lignes téléphones et ADSL ne peuvent être que dégradées.

Mais pourquoi ne pas installer une armoire alimentée par la fibre et reliée au réseau cuivre existant ? Ils l’ont fait à Claret et à Lauret. »

Voici en détail notre épopée qui n’a rien eu d’héroïque ni de merveilleuse :

Vendredi 16/10/20 : message à Free, notre opérateur – intervention à distance

Vendredi 23/10/20 : message de relance à Free, notre connexion est interrompue chaque soir à 17h et revient le matin vers 8h mais de façon instable – pas d’intervention

Lundi 26/10/20 : message de relance à Free, même symptôme d’arrêt des services le soir jusqu’au lendemain matin‐ toujours pas d’intervention

Samedi 31/10/20 : intervention d’un technicien (n°1), envoyé par Orange à la demande de Free. Il nous donne son prénom est son numéro de téléphone « au cas où ».

Mardi 03/11/20 : message laissé au technicien Orange (n°1), car rien n’a changé – toujours pas d’internet et plus de téléphone – pas de réponse

Jeudi 05/11/20 : message de relance au technicien Orange (n°1) – toujours pas d’internet et plus de téléphone – pas de réponse

Jeudi 05/11/20 : message à Free, qui envoie un technicien (n°2) le 07/11.

Samedi 07/11/20 : le technicien Free (n°2) fait les tests chez nous et nous confirme que notre ligne (téléphone ET internet) est dégradée. Il nous informe que le problème ne vient pas du câble chez nous, mais de la ligne extérieure de télécommunication (donc d’Orange). Il faut qu’Orange vérifie le filtre au niveau du central à Saint Mathieu ET à Fontanès, ainsi que le câble qui part de l’armoire à chez nous.

Toujours pas de connexion internet suffisante pour s’en servir.

Samedi 07/11/20 : nous rappelons Orange pour signaler que rien n’avait changé ‐ pas d’intervention prévue.

Dimanche 08/11/20 : nous relançons Orange

Lundi 09/11/20 : nous rappelons Orange qui nous fixe enfin un rendez‐vous le 10/11/20 entre 13h et 18h.

Mardi 10/11/20 : Sogetrel envoyé par Orange annule notre rendez‐vous à 17h et le fixe 2 jours après.

Jeudi 12/11/20 : un technicien DSL (n°3), envoyé par Sogetrel, demandé par Orange intervient. Il change le câble qui part de l’armoire de la place et va à notre clôture. C’était un câble blanc d’intérieur, qui a été remplacé par un câble noir d’extérieur. Pas d’amélioration pour nous, toujours une connexion ne permettant pas d’aller sur internet.

Vendredi 13/11/20 : nous appelons Sogetrel pour leur signaler que ça n’a rien changé.

Samedi 14/11/20 : un technicien (n°4) nous appelle pour nous informer qu’il intervient au

village et signale que c’est le câble entre le village et le Mas Fontan qui dysfonctionne et entraîne une importante déperdition de signal. Pas de réparation, le problème persiste.

Pire, nous n’avons ni ligne téléphonique ni internet : pas de signal, la box n’affiche même plus l’heure.

Lundi 16/11/20 : nous rappelons Sogetrel, qui ne retrouve pas notre historique… nous repartons pour de longues explications. Une intervention est prévue le 17/11/20.

Mardi 17/11/20 : nous rappelons Sogetrel car le technicien (n°5) n’est pas là en fin de matinée. On nous confirme qu’il doit être en train de changer la batterie de l’armoire de Fontanès (code 574k Ohms)… Il revient à la maison… Rappel à Sogetrel l’après‐midi, car rien n’a changé, nous n’avons plus rien : Sogetrel nous confirme qu’il y a tout le câble à changer entre l’armoire de Fontanès et le Mas Fontan. Ils en informent Orange et nous demandent d’appeler Orange aussi, pour qu’il y ait un Ordre de Travail (OT).

Mardi 17/11/20 : Nous appelons Orange qui nous impose un rendez‐vous technicien (n°6) chez nous le 19/11/20 et nous raccroche au nez, car ils ne veulent pas entendre parlerd’OT.

Mercredi 18/11/20 : nous informons la mairie de nos problèmes et de ceux de nos voisins pour qu’il y ait une demande collective : les Mouzon, les Saint‐André, …

Nous rappelons Sogetrel pour redire que nous n’avons rien, et ils se rendent compte qu’Orange leur demande de revenir chez nous le 19/11, mais ne donne toujours pas l’OT (l’ordre de Travail) permettant de changer le câble défectueux sous la voierie. Nous tournons en rond !

Jeudi 19/11/20 : le technicien DSL (n°6) envoyé par Sogetrel à la demande d’Orange, intervient chez nous et confirme qu’il a changé le câble entre l’armoire devant chez nous et le bas du Mas Fontan.

La ligne téléphonique est revenue mais la connexion internet est toujours instable et ne permet pas de surfer.

Vendredi 20/11/20 : un technicien (n°7) intervient dans le quartier, mais pas pour nous, pour les Mouzon et Mme Dosmans. Nous n’avons toujours rien et il n’est pas prévu chez nous !

Lundi 23/11/20 : toujours pas d’internet, nous rappelons Sogetrel qui n’a toujours pas l’OT d’Orange pour faire les réparations. Mais nous fixons un rendez‐vous le 24/11/20.

Mardi 24/11/20 : Free nous appelle à 8h pour nous informer qu’Orange avait annulé le rendez‐vous du jour même.

Free nous fixe un RDV avec un de leur technicien (n°8) le 25/11/20.

Mercredi 25/11/20 : le technicien Free (n°8) vient chez nous et confirme que notre ligne est dégradée. Il demande une expertise conjointe Orange/Free.

Notre connexion ne nous permet toujours pas d’utiliser internet.

Jeudi 26/11/20 : nous rappelons Sogetrel qui remonte l’information à Orange pour essayer de forcer les choses.

Du 1er/12/20 au 4/12/20 : les perturbations de la ligne ne nous permettent pas d’avoir accès à internet ni de passer des appels.

Jeudi 3/12/20 : nous rappelons Sogetrel, qui recontacte Orange pour essayer d’accélérer notre dossier.

Vendredi 4/12/20 : un technicien de Free (n°9) et un technicien DSL (n°10) envoyé par Sogetrel à la demande d’Orange viennent à 10h30 chez nous. Même constat que précédemment : la ligne est dégradée.

Ils ont vérifié la ligne chez nous + la ligne qui part de notre clôture à l’armoire en face de chez nous, puis la ligne de l’armoire à l’entrée du Mas Fontan et pour finir, à l’armoire de Fontanès. Toujours le même constat : la ligne est dégradée.

Mais ils ont branché notre câble sur une autre ligne, et nous avons pu retrouver le niveau de connexion que nous avions avant les perturbations.

Ça a duré 3 jours et puis depuis lundi 7/12/20 au matin, la connexion internet est instable passant d’une bonne à une mauvaise connexion sans arrêt.

Cerise sur le gâteau, durant ces 2 mois, nous avons essayé d’utiliser le partage de connexion 4G (ou H qui équivaut à la 3G+ ou H+ qui équivaut à la 4 G) de notre smartphone, mais là encore ce système est instable selon le moment de la journée, instabilité expliquée en partie par le partage du réseau, mais aussi par l’antenne relais qui semble capricieuse.

En complément, voici également des données chiffrées de notre réseau (par relevés à date) :

A savoir : à ce jour (en 2020) avec 1 Mo en ADSL, on est considéré en France comme étant mal desservi.

Comment expliquer qu’en 6 ans, la connexion se soit autant détériorée ?

Comment expliquer qu’Orange n’a fait aucun travaux pour fournir aux habitants de Fontanès un accès téléphonique et ADSL stable, et ce, depuis autant d’années ?

Nos problèmes de connexion s’expliquent, et durent depuis au moins une bonne décennie : comment se fait‐il que nous en soyons encore à ce stade en 2020 ?

Les techniciens sont unanimes pour dire que c’est à Orange de nous fournir un câble efficient.

Sachez qu’en France le service universel des communications électroniques garantit d’avoir accès à un service téléphonique de qualité, à un tarif abordable. C’est la loi.

Regardez du côté de l’ARCEP : l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes, met à disposition des particuliers ainsi que des entreprises et des collectivités, une plateforme en ligne qui permet de signaler les dysfonctionnements rencontrés avec les opérateurs/réseaux fixes, mobiles, internet et postaux.

L’ARCEP détermine le coût du service universel et décide s’il y a lieu de le financer (en cas de charge excessive pour l’opérateur prestataire). Dans ce cas, elle établit aussi les montants des contributions des opérateurs au financement des obligations de service universel et assure la surveillance des mécanismes de ce financement.

Une obligation de qualité de service est imposée au prestataire du service universel (c’est Orange qui a été désigné) (art. L 35‐1 du CPCE). Selon l’article L.36‐7 du CPCE, l’ARCEP contrôle le respect des obligations des opérateurs et peut sanctionner les manquements constatés.

Nous invitons d’ailleurs tout habitant du Mas Fontan à se signaler sur ce site internet, car aujourd’hui tout se passe sur le web ! c’est un comble.

Est‐ce que l’ARCEP a été contactée à ce sujet ?

La commune a t’elle fait une action en justice pour forcer Orange à entretenir son réseau ?

En tant que mairie, vous avez plus de poids qu’un simple citoyen.

Ce dysfonctionnement dure depuis plus de 10 ans.

Qu’attendez‐vous pour les contacter ?

Qu’attendez‐vous pour agir et taper du poing sur la table?

Le déploiement de la fibre ne règlera pas tous les problèmes, qu’elle soit mise à disposition est une chose, fournir le téléphone et l’accès à internet est un minimum pour toutes les communes françaises.

Vous annoncez dans votre courrier du 9/12/2020 qu’une armoire a été étudiée pour un coût astronomique de 100 000€, et qu’elle aurait été alimentée par la fibre pour « rediffuser sur le réseau cuivre, qui serait en piteux état » : c’est faux.

Ce n’est pas notre réseau cuivre dans le Mas Fontan qui dysfonctionne mais bien le câble qui part de Saint Mathieu et vient jusqu’à Fontanès.

Si le signal est bien acheminé par la fibre jusqu’à un central (la fameuse armoire qui serait en bas du Mas Fontan) et ensuite si ce signal est redistribué par le réseau cuivre, nous gagnerons tous en qualité de réception. Certes, nous n’aurons pas les flux de la fibre, mais ce sera bien suffisant pour bon nombre d’entre nous. Nous passerions facilement sur des débits

de 8 à 30 Mo voire plus, rien à voir avec ceux que nous connaissons tous (moins de 1 Mo au Mas Fontan, entre 1 et 3 Mo dans le village).

Alors pourquoi ne pas étudier à nouveau cette option et ainsi régler tous les problèmes que nous rencontrons chacun à tour de rôle ?

Lauret et Claret ont chacun fait installer respectivement 1 et 2 armoires : quels sont les coûts, quelles sont les aides ? comment ont‐ils faits, eux ?

Libre ensuite à chacun de choisir son fournisseur d’accès et sa technologie : fibre ou ADSL pour le filaire, 4G pour le satellitaire.

Aujourd’hui, vous ne nous proposez pas d’alternative, ce sera la fibre et rien d’autre.

Il faut savoir que les forfaits fibre optique sont plus chers qu’en ADSL.

Nous ajoutons que :

‐ Les communes françaises conservent leurs câblages en cuivre (DSL), la fibre est en supplément.

‐ il n’y a aucune obligation de passer à la fibre, et Orange doit fournir à chaque citoyen une ligne téléphonique active (le fameux cuivre qui transporte également la DSL / internet) : Orange se doit d’entretenir son réseau.

‐ Bouygues et Orange semblent être les premiers à proposer les forfaits fibre (information non vérifiée),

‐ SFR et Free n’ont pas encore fait leur offre de fibre auprès de Covage, mais l’un comme l’autre seront de toute façon présent d’ici un an sur les offres, une fois que la fibre sera active.

‐ c’est le fournisseur d’accès internet de chaque particulier actuel qui propose d’installer la fibre à condition que la gaine du cuivre chez le particulier le permette, et surtout gratuitement. Mais on peut choisir un autre fournisseur d’accès internet, et seulement dans ce cas‐là, l’installation peut être payante.

Enfin, que devons‐nous penser des 4 opérateurs Videofutur, Coriolis, Nordnet et K‐net qui semblent proposer la fibre pour Fontanès dès le début 2021 ?

Illustres inconnus au même titre que Sat2way, Ozone et autres inconnus du Wimax de 2013 ?

Quels drôles de fournisseurs d’accès alors qu’à Sainte Croix de Quintillargues, Saint Mathieu de Tréviers, Saint Jean de Cuculles, et autres villages voisins, tous les FAI (Fournisseurs d’Accès à Internet) connus et reconnus sont présents.

Et comment expliquez‐vous que tous ces villages alentours sont couverts à 80% en moyenne

par l’ADSL haut débit voire très haut débit ? Facile à vérifier en faisant les tests de couvertures internet sur le site www.zoneadsl.com qui indique que « A Fontanès, il y a encore 100% des habitants qui ont des difficultés d’accès à internet. »

Nous sommes les seuls dans ce cas‐là !

Pire :

Fontanès est positionnée à la 27 000ème place parmi les 31 365 villages français (moins de 2000 habitants) (notée 20/100 par ZoneADSL). La commune a perdu 995 places depuis 2015 au baromètre couverture THD ZoneADSL.

Comment expliquez‐vous tout cela ? mais surtout comment régler ce sujet qui n’a que trop duré ?

Cette situation est d’autant plus grave qu’avec le confinement il n’a jamais été aussi vital de pouvoir communiquer par des moyens simples.

Nous vous informons que nous diffusons ce courrier (hors récapitulatif personnel des démarches) aux habitants de Fontanès.

Est‐il nécessaire de rappeler nos 3 fondamentaux : Liberté, Egalité, Fraternité.

Joyeux Noël à tous,

Céline et Patrick RIGAUD

Dans nos villages Drômois, appeler les services d’urgence à certaines périodes est devenu impossible.

L’internet et la téléphonie dans la Drôme,ou l’histoire de la lampe à huile et de l’escargot, article paru dans le Crestois.

Pendant que notre Président de la République tient des discours sécessionnistes sur la 5G au service de ses commanditaires, lorsqu’il jubile très visiblement en comparant la résistance devant ce produit toxique à une adoration pour l’économie Hamish, 63 % du territoire (22500 communes rurales) reste en zone « grise ».

Dans nos villages Drômois, appeler les services d’urgence à certaines périodes est devenu impossible.

Et là, les opinions politiques ne comptent plus : ça ne fonctionne pas, des vies sont en jeu. Le comble c’est lorsque votre voisin pompier volontaire vous explique que de toutes façons ses collègues ne peuvent pas le joindre en cas de pépin.

Alors admettons que la « valeur statistique » de nos vie humaines ait encore dégringolé, gloup, et voyons ce qui se passe du point de vue socio-économique.

Votre plombier vous remet votre devis sous forme papier – quand l’imprimante fonctionne, autre arnaque mondiale – car son entreprise n’a pas accès à internet depuis des mois.

Votre banquier vous sollicite depuis des semaines par téléphone – quand il fonctionne – pour que vous remplissiez ce fameux document indispensable à l’accès à votre compte bancaire. Nouvel algorithme oblige, nouveau logiciel qui vous renvoie systématiquement au point de départ comme un chien qui se mord la queue, nouveau « machin » éminemment chronophage où vous vous prenez à regretter de ne pas avoir fait bac +40 en informatique.

Et toc, internet s’arrête. On rit jaune….enfin…orange.

Vous admirez la patience infinie de la secrétaire de mairie ou du cabinet médical devant un « haut débit » digne du téléphone de Mr Ingalls, pendant qu’il vous est impossible de renouveler votre carte grise via internet, ce qui est devenu obligatoire, comme TOUT le reste. Idem pour votre centre des impôts si vous avez changé d’adresse, avec les pénalités car si vous êtes en retard, c’est de votre faute et en aucun cas celle des opérateurs. « Le Français est un râleur ». Tu m’étonnes.

Du coup, ce qui devient encore plus admirable, au point de nous en laisser aussi pantois qu’un salarié en télé-travail, c’est un Président de la République qui cherche à imposer une 5G à une population dont près de 20% vit encore, pour reprendre sa propre expression, à l’époque de « la lampe à huile ».

Face à cela, plus nous montons dans le mille-feuille administratif et politique à la Française, qui laisse si goguenards nos voisins européens, plus l’impression d’impuissance devient tangible.

Mme de Lavergne a eu la gentillesse de me contacter, suite à un premier article paru dans Le Crestois, via son assistant parlementaire à qui les services techniques d’Orange ont répondu qu’ils allaient faire « un diagnostic ». Je la remercie ici, au passage, pour sa démarche. Mais depuis, rien. Le coup du « diagnostic », nous sommes des millions à qui on ne la fait plus.

Élus ou pas élus, nous sommes tous menés en bateau. Le même bateau.

Autre exemple, une motion de censure concernant ces problèmes devrait être proposée au vote à la CCVD prochainement. Ce premier pas, s’il a le mérite d’exister, traduit aussi un sens du fatalisme assez déroutant.

Car les décisions prises dans les hautes sphères internationales, par des petits génies qui ont toujours six coups d’avance, oui, tout cela nous dépasse largement, élus ou pas élus, à Paris comme à la campagne.

Mais c’est autant de raisons pour agir en coordination, puisque c’est précisément sur cette carence de communication qu’ils comptent bien et, en France, ils sont servis.
Personne ne me fera croire que les Élus municipaux et inter-municipaux, les Sénateurs, les Députés, les Conseillers Généraux et Régionaux – et j’en oublie – n’ont pas les moyens d’ester en justice ou à tout le moins de faire sérieusement pression, pour le peu qu’ils s’y mettent ensemble.

En tout cas c’est pour ça qu’ils sont élus. Or, c’est tout le contraire qui se passe. Les démarches, quand elles existent, semblent se faire en ordre dispersé et évoluent ainsi à la vitesse d’un escargot.

Cette invalidation de fait agace le citoyen lambda quand il se retrouve sans moyen de communication, comme cela arrive trop souvent et trop régulièrement.

« – Le Français est un râleur ». « – Attends la 5G et la fibre ». Et enfin celle que je préfère, dans le genre modèle type en agressivité passive « – T’as qu’à pas vivre à la campagne, qu’est-ce qui t’as pris de venir t’installer dans ce trou perdu ! »

Non. Et on ne veut pas de remise mendiée aux opérateurs, ce qui cautionnerait toujours plus avant l’abandon des lignes. La République, si on veut qu’elle marche (excusez-moi, je n’ai pas pu m’en empêcher) ne se limite pas à l’urbanité. Nous ne sommes pas des sous-citoyens, nous voulons un téléphone et un réseau internet qui fonctionnent comme ailleurs.

Il faut rapidement installer des NDR (nœuds de raccordement) à l’entrée de nos vallées pour rebooster la bande passante, et il faut tout aussi rapidement des lignes entretenues, de l’élagage et des poteaux qui tiennent debout puisque cette fameuse fibre y passera de toutes façons. Rien qu’entre Beaufort-sur-Gervanne et Eygluy, 34 ligatures ont été faites pour « réparer » le câble. Autant de perte de bande passante à chaque fois. Si cela continue, on va se retrouver avec deux pots de yaourt et une ficelle.

Voilà, le diagnostic dont on nous rabâche les oreilles est fait.

La suite, cela s’appelle de l’investissement. Cela s’appelle du service public. Ces résultats ont été obtenus ailleurs, et dans des vallées tout aussi éloignées et profondes que dans la Drôme, dans des régions dont nous devrions nous sentir encore plus solidaires.

Pourquoi ? Parce que tous les représentants élus démocratiquement, à tous les niveaux, ont pris les moyens de communiquer entre eux, ils se sont sortis au pied de biche du labyrinthe franco-français.

Ils ont pu alors se battre avec fraîcheur et efficacité contre la procrastination institutionnalisée voire – pour finir sur une note d’humour, nationalisée.

Du bas de la France d’en bas, Alain Delforge, élu municipal à Eygluy-Escoulin

Ha zut internet a coupé

À EYGLUY-ESCOULIN (DRÔME), C’EST LE FIL QUI TIENT LE POTEAU

Vous êtes un village d’une soixantaine d’habitants un peu éloigné, et vous n’avez droit qu’au mépris.

Les lignes desservant Eygluy-Escoulin dans la Drôme sont tellement amochées qu’en certains endroits, c’est le fil qui tient le poteau.

En d’autres endroits, l’arbre a poussé AUTOUR du fil.

Les « commissions », les débats, les enquêtes, les articles de presse, les compte-rendus…

On vous balade.

Les « rapports sur l’aménagement numérique des territoires ruraux » qui s’accumulent depuis une douzaine d’années…

On vous balade.

Les promesses de « passer des paroles aux actes »…Voilà des années que les particuliers ou la municipalité interpellent les opérateurs, les politiques…

On vous balade, expression familière qui signifie simplement que les laissés-pour-compte du numérique subissent une forme de violence peu visible, non physique, qui s’exprime à travers des normes bureaucratiques et des processus labyrinthiques de services clientèles très sophistiqués, savamment conçus pour éviter toute réponse, toute astreinte de réparation une fois le produit vendu.

La téléphonie et l’internet devrait être des services publics. Ils ne le sont plus. La crise sociale et les plusieurs dizaines de suicides chez France-Télécom étaient bien évidemment étroitement liés à cette privatisation à marche forcée avec tout ce que cela a engendré depuis : la guerre de tranchée entre entreprises, avec le client au beau milieu. Baladé.

La fracture numérique, ce joli serpent de mer dont les causes sont renvoyées par les dites entreprises du numérique à des consommateurs « has been », paumés, mal éduqués, mal instruits sur le fonctionnement d’un ordinateur ou d’internet est en réalité et 9 fois sur 10 due à des dysfonctionnements des dites entreprises, qui vont au plus rentable.

Une des caractéristiques de cette violence symbolique, c’est qu’elle est difficilement observable et objectivable. Elle est quasi-impossible à retranscrire tellement la réalité dépasse la fiction la plus kafkaïenne.

Alors voici le compte-rendu de mes déboires en tant que particulier. C’est fastidieux, quasi impossible à lire, c’est dire si c’est difficile à vivre. Ça ne servira sans doute à rien, puisqu’en plus, les engagements (légaux et contractuels) des opérateurs vis-à-vis de la puissance publique font long feu depuis bien longtemps. Mais j’en ai marre de voir passer tout cela sous le radar, dans un non-dit généralisé et officialisé, une espèce de consensus mou mortifère dont, pour ma part, je refuse d’être complice.

Et vous ?

Alain Delforge

Lire le compte-rendu (détaillé !) des déboires d’Alain

” j’ai tout enduré de la part d’Orange “

Bonjour,

J’habite 07430 Vernosc-les-annonay.

Depuis deux ans, j’ai tout enduré de la part d’Orange. Coupure totale de ligne en 2018, que j’avais prétendument demandée, ce qui était faux. On me réclame une box-tv qui n’est pas celle que j’ai. Le numéro, après beaucoup de difficultés, est à nouveau fonctionnel, mais beaucoup de déplacements en boutique, prêt d’une air-box dont l’usage est limité etc. Je m’aperçois qu’on m’a référencée comme compte professionnel et avec engagement, alors que je n’en avais plus. Redéplacements… En fait, je pense qu’il y a eu confusion avec quelqu’un qui déménageait et celui qui le remplaçait. ( Jamais avoué) Un vrai cauchemar. Au bout d’un an, j’ai  reçu un courrier m’indiquant que c’était la faute de Bouygues, mais qu’ils ne me prélèveraient rien. N’ayant pas eu de contact avec eux et donc n’ayant pas mon rib, je ne vois pas comment ils auraient pu me prélever. Je n’ai eu aucun courrier de bouygues.

La ligne a eu des instabilités depuis, mais d’importance supportables…jusqu’au confinement où les coupures pouvaient atteindre 12 h. d’affilé et étaient presque quotidiennes. Si je n’avais pas eu de mobicarte, je me serais retrouvée complètement dépourvue en cette période.

J’ai donc fait le signalement que je vous ai transmis auprès de l’Arcep et l’ai copié à orange. Ma ligne a retrouvé la couleur verte et sa stabilité au bout de deux jours…
J’ai, cette fois-ci, demandé la portabilité de ma ligne à la boutique Bouygues et sa résiliation chez orange le 02.06.20. J’ai eu la confirmation dans ma boîte-mails Orange ce matin, en date du 06.06.20
A suivre…

J’imagine que pour des personnes très âgées et particulièrement isolées, affronter de telles situations est particulièrement déstabilisant et angoissant. Il ne suffit pas de prélever un service, cette société devrait avoir l’obligation d’un prestation correcte.

Pour terminer, d’après les remarques des techniciens intervenus en 2018, le réseau est très vieilli et pas entretenu malgré leurs signalements.Un boîtier central situé en plein soleil, avec les canicules qui se succèdent, rend les interventions impossibles en journée.

Meilleures salutations et remerciements au collectif qui œuvre au soutien de chacun et particulièrement des plus démunis.

 

Signalement déposé sur le site de l’Arcep Le 31.05.2020

Au moment où les services médicaux luttaient pour sauver des vies. Orange mettait en place des coupures plus ou moins longues, plus ou moins fréquentes. Deux obsessions :
– faire muter vers une offre plus chère
– faire télécharger une application
Donc isolement total en cette période de confinement.
J’ai perdu un appel de mon médecin qui a basculé sur un répondeur d’Orange. J’ai vu tardivement un petit visuel au bout de quelques jours, ça aurait pu être très grave.
Les méthodes employées pour manipuler vers des options qui n’en sont plus, tiennent de procédés mafieux.
Les coupures se multiplient en quantité et durée.
Quelle tristesse, qu’une entreprise française, dont l’état est actionnaire, se comporte de matière délictuelle en permanence sans apparemment aucune sanction.
Merci de prendre ma réclamation en considération. L’Ardèche où je vis, est très touchée par ces agissements et les personnes âgées particulièrement vulnérables, incapables de se défendre.
Cordialement.

Belsentes 07160 – Très en colère après ORANGE

Voici le mail que j’ai envoyé à Orange le 09 février 2020

Depuis  le 15 Novembre 2019, les lignes téléphoniques de mon quartier  de ST JULIEN LABROUSSE 07160 sont à terre. Le 20 Décembre 2019, suite à la tempête ma ligne a été coupée “chute de branche”, le 31 Décembre j’ai contacté vos services techniques, un rendez vous m’a été donné pour le 03 janvier 2020, entre 13H00 et 18H00. À 17H45 !!!!! j’ai reçu un sms me disant que la réparation nécessitait un délai supplémentaire sans que personne ne se soit déplacé !!!!!

ÉTANT en déplacement professionnel depuis le 6 janvier 2020 “car accessoirement j’ai un TRAVAIL” un technicien me contacte par téléphone le 15 janvier 2020 car il veut accéder à mon domicile. Je lui explique que la ligne téléphonique est à terre depuis mi novembre, par la suite vos services m’envoie un mail me disant que j’étais absent au rendez vous du 15/01/2020… rendez vous que je n’ai jamais reçu

France 3 national a fait un reportage, sur les pannes récurrentes dans ma commune de BELSENTES Saint julien Labrousse….

LE 04 février 2020 VOUS M’ENVOYEZ une facture de 108,99 euros… DONT 69,00 EUROS de dépannage qui n’a pas eu lieu….

Un voisin a assisté a l’intervention, le “technicien” a regardé le câble à terre et est reparti…!!!!!

ENTRETENEZ VOTRE RÉSEAU !!! JE NE SUIS PAS RESPONSABLE DES ALÉAS CLIMATIQUEs !!!!! très en colère après ORANGE, le client est toujours responsable, une fois c’est le micro onde qui fait interférence, une autre fois il y a surement de l’humidité dans votre prise de téléphone………Orange j’en RAGE!!!

Ma ligne a été rétablie le 12 février 2020
Soit 54 JOURS sans connexion internet ni téléphone….

Je reçois UN MAIL d’ Orange : il me propose un geste  commercial de 50 euros à valoir sur les prochaines factures… et “m’offre” le dépannage de 69,00 EUROS… ET ça ne me convient pas du tout...

 PIERRE BONHOMME