Aidons Orange en Isère !

10,42 mètres : c’est la distance entre le point de raccordement de la fibre et le poteau de mon domicile,

9 mois c’est le temps d’attente depuis la promesse de mon raccordement par Orange,

J’ai écrit au Président-directeur général de France Télécom, à la Directrice Générale Adjointe, CEO d’Orange France, au CMO Orange Europe, au Secrétaire Général et Secrétaire du Conseil d’Administration et bien d’autres et Orange m’a assuré tout mettre en œuvre pour régler cette situation au plus vite.

Si effectivement au plus haut niveau d’Orange on m’assure tout mettre en œuvre depuis près de 9 mois il ne reste donc plus qu’une explication logique : ces 10,42 mètres représentent un des derniers authentiques défis technique de ce début du 21ème siècle.

Elon Musk a tort la conquête de Mars en 2026 n’est pas la nouvelle frontière technologique, la véritable frontière ce sont ces 10,42 mètres sur lesquels Orange butte depuis 9 mois.

Elon Musk sait que l’homme posera le pied sur Mars en 2026 alors qu’après m’avoir envoyé 8 techniciens Orange ne sait toujours pas quand je pourrai être raccordé à la fibre… n’est ce pas la preuve de l’ampleur du défi ?

Si vous avez dans votre entourage des scientifiques, techniciens, ingénieurs ou des employés de SFR ou Bouygues Telecom faites leur suivre ce message.

Soyez ambitieux et audacieux aidez Orange à franchir ces 10,42 mètres qui paraissent inaccessibles ! Ensemble dépassons les limites de l’imaginable !

Paul-Henri Martin

 

Il est inadmissible de laisser ORANGE sans contrôle extérieur

Bonjour à tous,

L’état du réseau est déplorable et ORANGE fait tout pour le dissimuler à coup de propagande et d’un verbiage rodé.

Madame De Lavergne est notre seul espoir pour le moment, la seule à oser contrer l’immobilisme courtois d’ORANGE et du seul contre-pouvoir l’ARCEP, cette dernière semblant totalement impuissante ou tout du moins muselée par quelqu’un en haute sphère.

La privatisation démontre un impact délétère sur la qualité de service et la volonté de ne pas investir pour une question de rentabilité dans le cuivre, alors que ce cuivre va encore servir au moins pour 10 ans le temps de sécuriser la transition vers la fibre optique.

Parlons en de cette transition : c’est une arlésienne….. les retards s’enchaînent, et les retards de la première tranche de déploiement impacte directement actuellement la tranche suivante, par effet de domino….. le projet en Bretagne piloté par MEGALIS a pris énormément de retard, alors que dans le même temps le réseau en cuivre tombe en morceaux avec des pannes graves, obligeant certaines personnes âgées à basculer brutalement sur un smartphone pour espérer conserver un lien avec notamment les services de secours à la personne à domicile.

Moi çà me révolte car le constat a été fait au niveau national, cad que le réseau cuivre n’est pas entretenu à la hauteur de ce qu’il devrait, que la qualité de service s’effondre, et notamment la fiabilité du réseau cuivre est fortement compromise, et personne ne fait rien véritablement au niveau de l’Etat, sauf Madame De Lavergne dont on voit bien qu’elle marche sur des oeufs.

Il est inadmissible de laisser ORANGE sans contrôle extérieur. ORANGE est à la fois juge et partie dans cette affaire, et le seul organisme de régulation l’ARCEP semble totalement inutile. Que se passe t il réellement ?

En attendant, ORANGE perçoit les redevances des autres opérateurs pour entretenir le cuivre, et continue aussi à percevoir les abonnements de tous ces français qui paient désormais un service relativement cher par rapport à la qualité du service distribué : quand on a 2 ou 3 Mbits/s d’Internet sur l’ADSL, alors que 5 ans avant on avait 6 Mbits/s il est légitime de s’interroger et d’être en colère contre l’opérateur historique.

Mais que se passe-t-il réellement ? Ne faudrait-il pas que les services essentiels tels que les télécommunications, l’eau, l’énergie soient à nouveau dans le giron de l’Etat pour sécuriser les investissements à longs termes ?

Car disons le honnêtement, les privatisations, quelque soit le secteur, amènent à ce genre de constatations : le profit avant tout, pour servir les actionnaires, au dépend des investissements structuraux, sur le terrain, au dépend d’orientations écologiques également coûteuses. Rentabilité versus sécurisation …… Nous touchons du doigt les limites de la politique libérale, voilà tout.

Cordialement
Stéphane PESNEL

Je n’attends rien de Orange aujourd’hui , ni demain .

Vernoux en Vivarais , le 26 Avril 2021

Olivier Murgia 4, rue Pierre CURIE  07240 Vernoux en Vivarais

Lettre recommandée AR

A l’attention de Monsieur Philippe DAUMAS , délégué régional chez ORANGE ,

Client chez Orange depuis quelques années à défaut de dire : « des lustres », livebox puis fibre téléphone portable Orange. Sans la bank , il est vrai , ce n’est peut -être pas de ma génération que de payer avec un téléphone. Coût mensuel TTC par mois à Lyon : 54,99 euros. Aucun problème avec Orange , SMS et Mail chaque mois pour le montant à régler. A défaut de dire : « c’est du cuivre, c’est nickel « .

Or , fin 2020 je m ‘ installe en zone dite : « rurale ». Il faudra m’expliquer le sens de cette définition … ainsi que : « zone blanche « . Je ne comprends pas. Notre cher Président, ne nous a t- il pas dit, redit et « bassiné » , en son temps devant les caméras : «  il n’y aura plus de zone blanche en France ….. » ??

Mon numéro client pour le 3900 est : xx xx xx xx xx et mon numéro de portable surtout pour le montant des factures est le : xx xx xx xx xx .

Janvier 2021, je m’installe dans le beau département de l’Ardèche , suite à la situation sanitaire que vit alors depuis près d’un an la très belle FRANCE et son histoire . ….. les Huguenots, les « parpaillots , les cathos , les Boudhistes, les Musulmans etc….. les «  sans adéquations «  aussi.

Orange, vient installer internet à mon domicile. Un fil après la prise électrique . Et me revoilà avec la Livebox. Pas de fibre . Ben non ! Et alors ? Ma Grand-mère téléphonait du village de Chalencon sans box et ça marchait jusqu’à Marseille , entre autre. …..

Et alors, Monsieur Daumas et Madame de l’ARCEP ?

Ma livebox tombe en panne quelques jours après son installation . Ben voui !

Le 3900 envoie un technicien , le sous traitant de Orange. Le 3900 me prévient : «  si l’intervention est chez vous c’est 69 euros de frais d’intervention …. » .

Le technicien a changé la prise du téléphone. Il a laissé à mon domicile l’ancienne ainsi qu’une prise de raccordement . Et alors ? Alors , je reçois pour Mars 2021 : 199,60 euros de facture TTC à régler . 199,60 euros. Madame, Monsieur . J’avais au préalable, et sans aucune facture réglé de mémoire de compte bancaire plus de 131 euros par CB et plus de 520euros ensuite et dans la foulée. Sans aucun SMS MAIL ou facture papier . Il est vrai, il n’y a plus de châtaignier en Ardèche

Alors ? Alors , le temps passe j’appelle Orange 3900 « ma ligne fixe ne marche pas…. »

« Monsieur me dit le service technique du 3900 , avez-vous branché le cordon sur votre téléphone fixe ? » «  il n’y a pas l’entrée du cordon sur mon téléphone qui fut relié à ma boxfibre….. » « Mais Monsieur vous devez brancher votre téléphone fixe avec le cordon adéquat ….. »

Enoncé du problème relevant , peut-être du concours accès direct à l ‘ ENA ou bien à l’école polytechnique de FRANCE je doute à celle de Lausanne : «  Madame, mon téléphone fixe qui fut branché sur ma box fibre de chez ORANGE à LYON marchait très bien « . «  Monsieur, vous devez mettre le cordon dans le téléphone fixe là ou le branchement est prévu …… » « Madame, il n’y a pas de branchement prévu pour mon téléphone fixe, que dois – faire ? »

«  Monsieur, en fait , faites appel à un Expert en informatique ……. »

Dubitatif , je reste et en même temps pas vraiment . Ben non ! Quand il n’y a pas le trou pour brancher le cordon y’a pas ! Mais mon téléphone fixe marchait très bien jusqu’ici . A quoi bon un Polytechnicien ou bien un Enarque pour confirmer une Lapalissade de l’école maternelle première section .

Je me rends en « bon » client dans l’agence Orange de Privas. J’achète un téléphone fixe. Avec le trou pour mette la fiche . Ben voui ! Et ça marche …..

Au détail de la facture reçu par courrier , les lignes : «  autres prestations »  m’interpellent . Je compose avec mon téléphone fixe le 3900 un jour, puis le lendemain, et le jour d’après et ainsi de suite se succèdent les jours, mon temps et mon énergie aussi . Pas un seul des conseillers de chez ORANGE ne me donne les mêmes explications sur cette facture ni sur le montant à payer. PAS UN SEUL (E) ! Alors ?

Alors je propose un étalement avec le service contentieux sinon la ligne mobile sera coupée. Et la livebox aussi.

Monsieur DAUMAS , Madame Laure de la RAUDIERE , ORANGE va se foutre de moi longtemps ? Question ?

J’ai lu , par hasard l’article dans l’hebdo de l’Ardèche : «  La gendarme des télécoms en Ardèche « .

J’ai lu et pas par hasard l’article du « Canard » sur les 32 fois le tour de la terre en câble de chez Orange avec le Chinois Whuai whuai ……. Chine, Afrique Europe. ….Monsieur DAUMAS .

« Le canal Chinois d’Orange » .

J’ai lu aussi et par hasard et après non , mais par volonté le collectif : « Orange j’enrage ». En cette belle Ardèche . Sans le « petit paumé » . Ben non ! Et encore ….. il y a des châtaigniers à élaguer ..

Sans les pommes , Madame , Monsieur , les pommes des années 1995 ont en a bouffés « a tire l’arigot ». A l’époque. Et sans ORANGE Marine , pas encore née …… Ben non !

Alors , « les ploucs »  de l’Ardèche soit disant qui n’ont pas besoin d’internet, de téléphone fixe ni de portable ai -je lu Monsieur . Quelle Honte, mais quelle Honte ! HONTE à ma FRANCE , qu’elle quelle soit ! HONTE à vous Madame , Monsieur .

J’ai donc résilié et ce en intégralité mon abonnement.

Je ne demande rien, sauf ma facture, par courrier pour le mois de Avril 2021 et les étiquettes par courrier afin de vous renvoyer la matériel . Financièrement je ne demanderai rien , sauf si …..

Il est plus qu’une Honte que des personnes vulnérables, âgées, en détresse médicale ou bien autre ne puissent pas même appeler les secours …..

Je n’attends aucune réponse à cette lettre. Quand le CAC 40 s’emballe avec la complicité de l’état actionnaire de feu « France telecom » , je n’attends des privatisations à venir, ni du futur cours en bourse de « feu » BSN – DANONE. Merci à vous Monsieur Antoine RIBOUD .

Je n’attends rien de Orange aujourd’hui , ni demain .

Je vous souhaite une « bonne «  continuation . Madame , Monsieur .

Olivier MURGIA

COPIES : Le Canard enchaîné, L’hebdo de l’Ardèche, 60 millions de consommateurs, « Orange j’enrage », CLCV, Monsieur Hervé Saulignac, Arcep, Mme Laure de la Raudère, Etc ………

c’est la tendance actuelle : il y a ceux qui paient et qui n’ont plus aucun service…

Nous nous battons tous contre des moulins à vent, et moi en particulier depuis plus de 10 ans. M. Stéphane RICHARD, Pdg d’Orange est un ancien écolier de l’ENA – vous savez, ce “machin” qui n’en finit pas de ne pas disparaitre – et son actionnaire principal, c’est l’Etat (c’est-à-dire nous) et donc M. MACRON, actuel propriétaire de la France et ex associé-gérant de la banque ROTHSCHILD, lui aussi issu de cette fameuse école qui va bientôt changer de nom. Voilà qui doit créer des liens.

Bref, c’est la tendance actuelle : il y a ceux qui paient et qui n’ont plus aucun service, et ceux qui encaissent et se foutent éperdument de ce qu’ils ont le culot d’affubler du vocable de clients ou électeurs.
Et ceci n’est pas près de changer malgré tous les autocollants qu’on va voir fleurir un peu partout pour masquer la continuité dans l’école des soi-disant élites.

Georges POMPIDOU, lui aussi transfuge de ROTHSCHILD dont il était directeur général, mais pas énarque, avait déjà choisi pour programme “ouverture et continuité”.  Normal, il y a toujours eu des banquiers qui savaient placer leurs pions

Au fait, vous avez suivi la grand-messe de mardi dernier ? Pauvres travailleurs sans masques venus défendre l’indéfendable. Mais c’était ça ou la porte, alors…… Heureusement il y a eu aussi de courageux élus venus parler pour ne rien dire et préparer les élections sans bourse délier. J’ai eu confiance en Mme DE LAVERGNE qui n’est pas énarque, mais “simplement” ancienne de Polytechnique de l’école des Ponts et Chaussées (ce qui se fait de mieux), mais je me demande si la politique ne va pas prendre le dessus, c’est-à-dire assurer le maintien du train-train quotidien.

Daniel FERRADOU

Orange : le plan d’action du gouvernement aux abonnés absents

Suite à la mission parlementaire, Madame Célia de Lavergne députée de la Drôme a remis ses conclusions le 10 février à l’Assemblée nationale.

Le gouvernement s’est alors engagé à proposer un plan d’action “d’ici la mi-mars“, nous sommes fin avril et il ne s’est toujours rien passé.

355 élus, députés, sénateurs, conseillers départementaux et maires ont eu beau s’adresser au premier ministre la semaine dernière pour relancer le processus, c’est l’autisme total qui règne à la tête de l’État.

Orange bénéficie-t-il d’impunité ou bien de complaisance ?

on lui a bien fait comprendre, que pas de facture réglée, pas de dépannage ! 

je vous recontacte pour un nouveau témoignage .
.
En effet,je vous ai contacté pour raconter nos déboires, qui ont duré quasi 3 mois, avec orange, du 5 décembre 2020 , au 20.21 Février 2021.
.
Cette fois , c’ est pour la maman, âgée de 80 ans , qui se retrouve sans fixe depuis étrangement ….le 20 Février 2021!
.
Dame de 80 ans, qui n’a pas de mobile, en zone blanche, et qui en cas de problèmes, de malaises ou autre, ne peut ni nous appeler, ni appeler les secours !
.
bien que nous soyons voisins, si la nuit il arrive un pépin, une chute….ou dans la journée ?
.
Que se passera-t-il ?
.
De colère , ma mère, refusait de payer la facture, du coup quand mon mari a téléphoné au 3900 ( fin mars ) on lui a bien fait comprendre, que pas de facture réglée, pas de dépannage !
Orange se permet donc de faire du chantage a une dame âgée de 80 ans .
.
La facture est réglée, mais pas de dépannage avant le 12 Avril …. m’a t on dit encore ce matin.
La municipalité est alertée, elle n’ a jamais de réponse de la part des représentants d’ orange , elle est obligée de passer par la préfecture .
.
Si le 12 Avril, la situation n’ est pas réglée, nous devrons porter plainte, pour mise en danger d’ une personne, vulnérable, et non respect contractuel,d’ un service universel .
.
Pour ma part, nous avons rendez vous le 4 Mai, au tribunal de proximité pour etre peut etre dédommagé de nos déboires de  l hiver dernier .
.
Sincères salutations
.
Famille Fargier
.

Il est totalement scandaleux que Orange continue de prélever des abonnements pendant les périodes de pannes à rallonge et en plus menace de résilier les abonnements des personnes qui s’opposent à ces prélèvements !

Orange se moque des usagers

Je pense qu’Orange considère qu’il n’y a pas péril tant que les usagers font fausse route !
L’objectif d’Orange est de tirer un maximum pour l’activité de maintien du réseau: plus le réseau se dégrade et plus il sera rémunéré !

J’ai eu la preuve de cela avec une interruption de ma ligne fixe pendant presque 3 mois suite à un mauvais raccordement sur des équipements venant en remplacement d’autres qui étaient HS pour cause d’incendie. A quel moment le dérangement a-t-il été confié à un technicien ? Mieux, à un moment on a proposé l’intervention d’un technicien à mon domicile et pour 69€ s’il s’avérait que le défaut était en partie privative ! Quand j’ai déclaré que je constaterais la remise en service de la ligne à l’entrée de la façade, le RDV a été annulé et la tonalité est revenue !

Quand à la résilience du réseau: elle est tout simplement exceptionnelle: on a vu des lignes au sol qui ont continué de fonctionner très longtemps, après que des charpentières de chênes centenaires aient abattu les poteaux. D’ailleurs après les intempéries de 2019, beaucoup de lignes ont été mises HS par l’intervention des acteurs du déblaiement des routes.
Les travailleurs détachés permettent aux conseillers enfumeurs de fonctionner: verrait-on un technicien digne de ce nom accepter d’être piloté par ces conseillers enfumeurs.

Beaucoup de signes démontrent qu’Orange se moque des usagers : par exemple ”Nous vous avertirons de la remise en service de votre ligne en vous adressant un SMS !!!  Et l’Arcep n’y a rien trouvé à redire.
Combien reçoit-on de SMS disant que la ligne est rétablie avant que ceci soit avéré.
Orange a un gros potentiel (technique: il ne souhaite pas en user ! il préfère user au maximum de son potentiel d’enfumage pour améliorer sa rémunération et plus grave avec une contribution au déclin du pays.

Combien a coûté le relèvement de mon dérangement: Une heure pour le technicien sur site et des journées agents pour les conseillers enfumeurs et webconseillers !!!!

André Chabert

Orange : face aux promesses non tenues du gouvernement, 355 élus interpellent le Premier ministre

À la suite de la mission parlementaire confiée à Madame Célia de Lavergne députée de la Drôme, la rapporteure a remis ses conclusions et les a commentées le 10 février à l’Assemblée nationale.

De nombreuses personnes ont été auditionnées pour dresser un état des lieux et faire des propositions d’amélioration de la situation catastrophique du réseau de téléphone et d’internet en zones rurales.

Nos collectifs ont été auditionnés et ont remis chacun des réponses aux questions  posées : Orange j’enrage et  Les Oubliés d’Orange ont remis un rapport commun de 30 pages dans le cadre de cette consultation.

Le ministre Cédric O s’était engagé à présenter un plan d’actions à la mi mars.

Nous arrivons fin avril et toujours rien ne s’est passé. La colère gronde et les usagers n’en peuvent plus de subir cette situation.

Tous les députés, tous les sénateurs et de nombreux maires de tous bords co-signent une lettre adressée ce mardi au Premier ministre Jean Castex. 

Monsieur Jean CASTEX

Premier Ministre Hôtel de Matignon 57 rue de Varenne 75007 Paris 

Le 20 avril 2021

Objet : Garantir l’accès à la téléphonie fixe aux territoires ruraux

Monsieur le Premier Ministre,

Depuis de trop nombreuses années, nos territoires ruraux subissent la dégradation, par manque d’entretien, de maintenance et d’investissements, du réseau historique cuivre de téléphonie. Cet accès aux télécommunications de base est pourtant essentiel.

Avec la pandémie de Covid19, nous vivons une situation accrue d’urgence, où nos concitoyens sont isolés, et où la téléphonie et internet sont plus que jamais essentiels au quotidien comme à la cohésion sociale. Face à ce contexte détérioré et dangereux, les élus drômois et ardéchois ont depuis plusieurs années tiré la sonnette d’alarme: intervention de l’association des maires de la Drôme auprès de la Direction régionale d’Orange après un recensement des dysfonctionnements constatés par les élus; interventions des parlementaires drômois et ardéchois tant auprès d’Orange qu’auprès du gouvernement (courriers, questions parlementaires). Les services déconcentrés de l’État dans la Drôme et dans l’Ardèche se sont aussi saisis du problème et ont organisé des réunions avec les responsables territoriaux d’Orange, sans que cela modifie la situation.

Aussi, en décembre dernier, avec 210 maires de la Drôme rejoints par les parlementaires et plus de 210 maires ardéchois, une démarche collective a été engagée pour faire entendre cette problématique, qui fait écho aux difficultés rencontrées dans de trop nombreux départements français, tels que la LoireAtlantique, les Landes, PyrénéesAtlantiques ou le Var.

Cette situation est devenue inacceptable.Pour lasécurité des personnes tout d’abord, en particulier celles dépendantes dutéléphone fixepour alerter en cas de danger, telles que les personnes âgées privées de télésurveillancedans des zones reculées. Sur le lien social ensuite, en accentuant l’isolement, quis’est fait ressentirde manièreaccruedans la période de crise sanitaire que nous traversons. Etenfinsur les fondements mêmes de la promesse républicaine, de la confianceen nos institutions, du respect de la loi, qui prévoit un égal accès de tous aux services publics et à la vie économique du pays.

Si la loi prévoit que l’accès à la téléphonie fixe doit être fourni à chaque citoyen, les modalités de mise en œuvre de cette disposition ont suscité des inégalités territoriales criantes. Là où le délai de raccordement est censé être de 48h, il n’est pasrare que nos communesaient des délais affichés de plusieurs semaines, si tant est que nous ayons une réponse. Les délais de raccordement courent, eux, sur plusieurs mois, sans apporter d’autres solutions aux demandeurs.

Nous ne souhaitons plus être considérés comme des citoyens de seconde zone. Si la fibre doit arriver et irriguer nos territoires dans les prochaines années, elle ne sera effective dans les zones les plus touchées que d’ici 5 à 10 ans. Une solution de court terme doit être identifiée.

L’opérateur Orange, responsable du réseau d’infrastructures et jusque décembre dernier tenu par une convention de service universel, doit s’engager,  sous l’impulsion du gouvernement.La mobilisation des élus drômois et ardéchois a permis la réalisation en janvier d’une mission« flash »parla Commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale, pour dresser un état des lieux, concerter les acteurs impliqués, et proposer des solutions pragmatiques concrètes et rapides pour améliorer la situation sur le terrain.Les conclusions de ce travail ont été rendues au Gouvernement le 10 février2021, et ont donné lieu à l’annonce de discussions avec Orange à mener en vue d’un plan d’action, par le Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques,Cédric O.

 À cet égard, et malgré la mobilisation et le travail constant du MinistreCédric Oet de ses équipes, l’attente d’actions de la part d’Orange est trop longue. Chaque jour passé en l’attente de ces annonces est un joursupplémentaire,un jour de trop,où l’inadmissibleperdure: personnes isolées, médicalement mises en danger, privéesd’enseignement à distance, entravées dans leurs missions de service public comme dans leurs activités professionnelles.

L’incompréhension grandit face à la longueur de l’attente de réponses concrètes et à la hauteur des enjeux, si longtemps reportées depuis la fin de la dernière convention de service universel entre l’État et Orange, qui remonte à plus de quatre mois désormais. Quatre mois pendant lesquels nos territoires se sentent plus que jamais oubliés.La Présidente de l’Arcep, Laure de La Raudière, est venue sur nos territoires, en Drôme puis en Ardèche, constater nos difficultés et dire son soutien face à cette situation dégradée.

Si nous vous écrivonsaujourd’hui c’est pour vous livrer cettecrue réalité du terrain: l’angoisse, la crainte, l’inquiétude légitime des personnes qui ne peuvent pas appeler les secours, etl’usure, la lassitude et parfois même la colère des élus locaux face au manque de considération, et au premier plan desquels les Maires qui sont confrontés à ces situations au quotidien dans leurs relations avec leurs administrés.

Il est indispensable que des moyens techniques, humains et financiers dédiés à la maintenance et l’entretien du réseau cuivre soient identifiés et mobilisés  rapidement, ainsiqu’une gouvernance locale de suivi et de contrôle de ces moyens associant élus nationaux et locaux, département par département soit installée, sous l’égide des Préfets.Nous, élus, avons également besoin au quotidien d’interlocuteurs chez Orange, dotés de réels pouvoir de programmation des opérations sur le terrain.

Pour un service universel qui porte son nom, effectif sur tous les territoires, nous faisons désormais appel à vous, Monsieur le Premier Ministre, car nous savons votre sensibilité à cette thématique et nous savons compter sur vous pour porter l’exigence et l’ambition d’un égal accès au droitdans la dernière ligne des négociations avec l’opérateur Orange.

Restants à votre entière disposition pour tout échange sur le sujet, nous vous prions de croire, Monsieur le Premier Ministre, en l’expression de nos respectueuses salutations.

355 Signataires 

Télécharger le courrier avec les noms de tous les élus signataires.