On continue à me prélever mon forfait mensuel alors que je n’ai ni téléphone ni internet

Bonjour

Ca bouge un peu à St-Michel-d’Aurance ! Après que j’aie sollicité l’intervention de Mme Célia de Lavergne (mais est-elle intervenue et y a-t-il un lien ?) j’ai eu comme d’habitude des convocations sur place et évidemment personne n’est venu. Orange m’a gratifié d’un remboursement de 300 €, qui se fait de manière très originale : on continue à me prélever mon forfait mensuel alors que je n’ai ni téléphone ni internet (et je n’ai jamais eu la télévision par la box !) sur la somme qu’on me doit. Leur dette va s’éteindre sans douleur pour eux, et sans téléphone pour moi ?
.
Je suis passé à l’agence commerciale de Valence et j’ai demandé ce qu’il fallait faire pour avoir (au moins) le téléphone. La réponse a été claire : demandez la fibre, ce que j’ai fait. Et j’ai eu quelques jours plus tard un appel du 3900 qui m’a dit qu’on allait m’appeler pour convenir d’un rendez-vous sur place et vérifier la bonne marche d’internet. Dès le lendemain j’ai en effet été appelé, et on m’a fixé un rendez-vous sur place le 8 février à 10 h. Je suis donc retourné dans ma maison où deux techniciens sont arrivés à 15 h 45 (je suis allé les chercher au Cheylard car ils ne trouvaient pas ma maison) et m’ont appris qu’ils étaient envoyés non par Orange mais par Constructel et qu’ils venaient installer la fibre ; et comme ils n’ont pas trouvé de boîtier sur la maison et qu’ls n’avaient pas le droit de monter sur un poteau (air bien connu) ils ont décidé de faire un rapport de carence et sont repartis aussitôt. C’étaient deux Européens de l’Est, très corrects, mais qui ont vite compris la manière de travailler chez Constructel et d’Orange.
.
Le lendemain Orange m’a rappelé et on est reparti pour un ou plusieurs tours puisqu’une dame charmante du site de Toulon (le bureau des pleurs et des cas désespérés, m’a-t-on dit) m’a fixé un rendez-vous téléphonique (sur place bien sûr) le 21 à 14 heures, à son retour de congé. La ligne avait été réparée et j’avais un débit ADSL de 450 ko en départ et 980 ko en réception
Je suis alors repassé à l’agence commerciale où un préposé d’Orange a consulté mon dossier et m’a confirmé que je suis éligible à la fibre, me fixant un nouveau rendez-vous le 2 mars prochain avec Constructel (voir plus haut) pour le raccordement. Je lui expliqué que je suis au milieu des bois et que s’il semble y avoir la fibre à St-Michel-d’Aurance elle est certainement restée au village et aucun lien n’a été posé sur le kilomètre de câble aérien qui m’en sépare. J’ai eu beau expliquer que je ne cherche pas à avoir la fibre et si je l’ai demandée c’est parce qu’il paraît que ce serait la seule solution pour avoir le téléphone. Et en effet, à mon adresse je suis déclaré éligible, ah, mais !
.
Nous verrons bien. En attendant j’ai internet avec un débit plus mauvais que ce que j’avais en Bretagne il y a 35 ans, mais je devrais pouvoir dorénavant téléphoner ; je le dis au conditionnel car aucun des 3 combinés dont je dispose et que j’avais emportés avec moi n’ont fourni de tonalité. Ils en ont de la ressource chez Orange pour emm… leurs abonnés, à croire que M. MACRON pense que je ne suis pas vacciné contre le covid.
L’essentiel n’est-il pas qu’on me débite chaque mois d’une somme venant en déduction du crédit qu’on ne veut pas me payer ?
.
Stéphane RICHARD qui est encore PDG d’Orange malgré quelques péripéties judiciaires qui l’ont privé de son poste à très court terme a été bien plus diligent pour faire dédommager M. Bernard TAPIE.  Et si j’ai bien compris il va être remplacé par trois personnes tant son occupation est absorbante. Gageons que s’il nous quitte vraiment ce sera pour remplir une fonction ronflante et divinement rémunérée, “puisqu’il part en ayant le sentiment du devoir accompli” selon BFM Business. Il est bien le seul, mais l’état français sait reconnaître les compétences et les services rendus.
.
Je vous tiendrai au courant de la suite
.

Daniel FERRADOU

Une réflexion sur « On continue à me prélever mon forfait mensuel alors que je n’ai ni téléphone ni internet »

  1. PARU DANS LE JOURNAL LE CRESTOIS LE 17 JUIN, ENTRE MME DELAVERGNE ET MME POCHON, DEPUTEE NOUVELLEMENT ELUE

    2150, la fibre à Eygluy-L’Escoulin

    Rubrique-mission-flash spéciale vallée de la Drôme

    Jean Castex l’a « annoncé ». Et donc, suivant l’idéologie macroniste, c’est comme si c’était fait. Vive les « missions flash » ! C’est formidable, on annonce un plan de renforcement des réseaux d’Orange, rien ne change pour nous, mais… on l’a annoncé alors tout est au mieux dans le meilleur des mondes. En attendant, débrouillez-vous. Synonyme : abstenez-vous…

    D’autant qu’ils ont trouvé mieux: ils créent désormais un effet d’annonce des missions flash avant d’annoncer les plans de renforcement. Par exemple, et pour ce qui concerne les hôpitaux, ils nous annoncent des missions flash à qui mieux mieux à la suite desquelles ils seront en mesure d’annoncer des plans de renforcement à la suite desquels rien ne changera. Enfin, si. Ça sera pire. Mais d’ici là, on aura bien le temps de vous annoncer d’autres missions flash. Jetez vos cartes vitales, sortez les cartes gold et vive le Nouveau Monde.

    Dans le domaine du digital, c’est pareil. Résultat, en 2150, de bidonnage en bidonnage (de mission flash en mission flash) la fibre arrivera enfin dans nos vallées. Ô très sainte fibre, priez pour nous ! Va-t-on enfin pouvoir travailler normalement ? Hé bien non. Crénom, zut et rata-zut, on est passé à une autre technologie et la fibre est obsolète. Comme le filaire à l’époque. Ça rame sec, pas moyen de communiquer.

    Continuons à les prendre pour des buses et annonçons-leur une mission-flash !

    Alain Delforge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.