Orange : le plan d’action du gouvernement aux abonnés absents

Suite à la mission parlementaire, Madame Célia de Lavergne députée de la Drôme a remis ses conclusions le 10 février à l’Assemblée nationale.

Le gouvernement s’est alors engagé à proposer un plan d’action “d’ici la mi-mars“, nous sommes fin avril et il ne s’est toujours rien passé.

355 élus, députés, sénateurs, conseillers départementaux et maires ont eu beau s’adresser au premier ministre la semaine dernière pour relancer le processus, c’est l’autisme total qui règne à la tête de l’État.

Orange bénéficie-t-il d’impunité ou bien de complaisance ?

on lui a bien fait comprendre, que pas de facture réglée, pas de dépannage ! 

je vous recontacte pour un nouveau témoignage .
.
En effet,je vous ai contacté pour raconter nos déboires, qui ont duré quasi 3 mois, avec orange, du 5 décembre 2020 , au 20.21 Février 2021.
.
Cette fois , c’ est pour la maman, âgée de 80 ans , qui se retrouve sans fixe depuis étrangement ….le 20 Février 2021!
.
Dame de 80 ans, qui n’a pas de mobile, en zone blanche, et qui en cas de problèmes, de malaises ou autre, ne peut ni nous appeler, ni appeler les secours !
.
bien que nous soyons voisins, si la nuit il arrive un pépin, une chute….ou dans la journée ?
.
Que se passera-t-il ?
.
De colère , ma mère, refusait de payer la facture, du coup quand mon mari a téléphoné au 3900 ( fin mars ) on lui a bien fait comprendre, que pas de facture réglée, pas de dépannage !
Orange se permet donc de faire du chantage a une dame âgée de 80 ans .
.
La facture est réglée, mais pas de dépannage avant le 12 Avril …. m’a t on dit encore ce matin.
La municipalité est alertée, elle n’ a jamais de réponse de la part des représentants d’ orange , elle est obligée de passer par la préfecture .
.
Si le 12 Avril, la situation n’ est pas réglée, nous devrons porter plainte, pour mise en danger d’ une personne, vulnérable, et non respect contractuel,d’ un service universel .
.
Pour ma part, nous avons rendez vous le 4 Mai, au tribunal de proximité pour etre peut etre dédommagé de nos déboires de  l hiver dernier .
.
Sincères salutations
.
Famille Fargier
.

Il est totalement scandaleux que Orange continue de prélever des abonnements pendant les périodes de pannes à rallonge et en plus menace de résilier les abonnements des personnes qui s’opposent à ces prélèvements !

Orange se moque des usagers

Je pense qu’Orange considère qu’il n’y a pas péril tant que les usagers font fausse route !
L’objectif d’Orange est de tirer un maximum pour l’activité de maintien du réseau: plus le réseau se dégrade et plus il sera rémunéré !

J’ai eu la preuve de cela avec une interruption de ma ligne fixe pendant presque 3 mois suite à un mauvais raccordement sur des équipements venant en remplacement d’autres qui étaient HS pour cause d’incendie. A quel moment le dérangement a-t-il été confié à un technicien ? Mieux, à un moment on a proposé l’intervention d’un technicien à mon domicile et pour 69€ s’il s’avérait que le défaut était en partie privative ! Quand j’ai déclaré que je constaterais la remise en service de la ligne à l’entrée de la façade, le RDV a été annulé et la tonalité est revenue !

Quand à la résilience du réseau: elle est tout simplement exceptionnelle: on a vu des lignes au sol qui ont continué de fonctionner très longtemps, après que des charpentières de chênes centenaires aient abattu les poteaux. D’ailleurs après les intempéries de 2019, beaucoup de lignes ont été mises HS par l’intervention des acteurs du déblaiement des routes.
Les travailleurs détachés permettent aux conseillers enfumeurs de fonctionner: verrait-on un technicien digne de ce nom accepter d’être piloté par ces conseillers enfumeurs.

Beaucoup de signes démontrent qu’Orange se moque des usagers : par exemple ”Nous vous avertirons de la remise en service de votre ligne en vous adressant un SMS !!!  Et l’Arcep n’y a rien trouvé à redire.
Combien reçoit-on de SMS disant que la ligne est rétablie avant que ceci soit avéré.
Orange a un gros potentiel (technique: il ne souhaite pas en user ! il préfère user au maximum de son potentiel d’enfumage pour améliorer sa rémunération et plus grave avec une contribution au déclin du pays.

Combien a coûté le relèvement de mon dérangement: Une heure pour le technicien sur site et des journées agents pour les conseillers enfumeurs et webconseillers !!!!

André Chabert

Orange : face aux promesses non tenues du gouvernement, 355 élus interpellent le Premier ministre

À la suite de la mission parlementaire confiée à Madame Célia de Lavergne députée de la Drôme, la rapporteure a remis ses conclusions et les a commentées le 10 février à l’Assemblée nationale.

De nombreuses personnes ont été auditionnées pour dresser un état des lieux et faire des propositions d’amélioration de la situation catastrophique du réseau de téléphone et d’internet en zones rurales.

Nos collectifs ont été auditionnés et ont remis chacun des réponses aux questions  posées : Orange j’enrage et  Les Oubliés d’Orange ont remis un rapport commun de 30 pages dans le cadre de cette consultation.

Le ministre Cédric O s’était engagé à présenter un plan d’actions à la mi mars.

Nous arrivons fin avril et toujours rien ne s’est passé. La colère gronde et les usagers n’en peuvent plus de subir cette situation.

Tous les députés, tous les sénateurs et de nombreux maires de tous bords co-signent une lettre adressée ce mardi au Premier ministre Jean Castex. 

Monsieur Jean CASTEX

Premier Ministre Hôtel de Matignon 57 rue de Varenne 75007 Paris 

Le 20 avril 2021

Objet : Garantir l’accès à la téléphonie fixe aux territoires ruraux

Monsieur le Premier Ministre,

Depuis de trop nombreuses années, nos territoires ruraux subissent la dégradation, par manque d’entretien, de maintenance et d’investissements, du réseau historique cuivre de téléphonie. Cet accès aux télécommunications de base est pourtant essentiel.

Avec la pandémie de Covid19, nous vivons une situation accrue d’urgence, où nos concitoyens sont isolés, et où la téléphonie et internet sont plus que jamais essentiels au quotidien comme à la cohésion sociale. Face à ce contexte détérioré et dangereux, les élus drômois et ardéchois ont depuis plusieurs années tiré la sonnette d’alarme: intervention de l’association des maires de la Drôme auprès de la Direction régionale d’Orange après un recensement des dysfonctionnements constatés par les élus; interventions des parlementaires drômois et ardéchois tant auprès d’Orange qu’auprès du gouvernement (courriers, questions parlementaires). Les services déconcentrés de l’État dans la Drôme et dans l’Ardèche se sont aussi saisis du problème et ont organisé des réunions avec les responsables territoriaux d’Orange, sans que cela modifie la situation.

Aussi, en décembre dernier, avec 210 maires de la Drôme rejoints par les parlementaires et plus de 210 maires ardéchois, une démarche collective a été engagée pour faire entendre cette problématique, qui fait écho aux difficultés rencontrées dans de trop nombreux départements français, tels que la LoireAtlantique, les Landes, PyrénéesAtlantiques ou le Var.

Cette situation est devenue inacceptable.Pour lasécurité des personnes tout d’abord, en particulier celles dépendantes dutéléphone fixepour alerter en cas de danger, telles que les personnes âgées privées de télésurveillancedans des zones reculées. Sur le lien social ensuite, en accentuant l’isolement, quis’est fait ressentirde manièreaccruedans la période de crise sanitaire que nous traversons. Etenfinsur les fondements mêmes de la promesse républicaine, de la confianceen nos institutions, du respect de la loi, qui prévoit un égal accès de tous aux services publics et à la vie économique du pays.

Si la loi prévoit que l’accès à la téléphonie fixe doit être fourni à chaque citoyen, les modalités de mise en œuvre de cette disposition ont suscité des inégalités territoriales criantes. Là où le délai de raccordement est censé être de 48h, il n’est pasrare que nos communesaient des délais affichés de plusieurs semaines, si tant est que nous ayons une réponse. Les délais de raccordement courent, eux, sur plusieurs mois, sans apporter d’autres solutions aux demandeurs.

Nous ne souhaitons plus être considérés comme des citoyens de seconde zone. Si la fibre doit arriver et irriguer nos territoires dans les prochaines années, elle ne sera effective dans les zones les plus touchées que d’ici 5 à 10 ans. Une solution de court terme doit être identifiée.

L’opérateur Orange, responsable du réseau d’infrastructures et jusque décembre dernier tenu par une convention de service universel, doit s’engager,  sous l’impulsion du gouvernement.La mobilisation des élus drômois et ardéchois a permis la réalisation en janvier d’une mission« flash »parla Commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale, pour dresser un état des lieux, concerter les acteurs impliqués, et proposer des solutions pragmatiques concrètes et rapides pour améliorer la situation sur le terrain.Les conclusions de ce travail ont été rendues au Gouvernement le 10 février2021, et ont donné lieu à l’annonce de discussions avec Orange à mener en vue d’un plan d’action, par le Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques,Cédric O.

 À cet égard, et malgré la mobilisation et le travail constant du MinistreCédric Oet de ses équipes, l’attente d’actions de la part d’Orange est trop longue. Chaque jour passé en l’attente de ces annonces est un joursupplémentaire,un jour de trop,où l’inadmissibleperdure: personnes isolées, médicalement mises en danger, privéesd’enseignement à distance, entravées dans leurs missions de service public comme dans leurs activités professionnelles.

L’incompréhension grandit face à la longueur de l’attente de réponses concrètes et à la hauteur des enjeux, si longtemps reportées depuis la fin de la dernière convention de service universel entre l’État et Orange, qui remonte à plus de quatre mois désormais. Quatre mois pendant lesquels nos territoires se sentent plus que jamais oubliés.La Présidente de l’Arcep, Laure de La Raudière, est venue sur nos territoires, en Drôme puis en Ardèche, constater nos difficultés et dire son soutien face à cette situation dégradée.

Si nous vous écrivonsaujourd’hui c’est pour vous livrer cettecrue réalité du terrain: l’angoisse, la crainte, l’inquiétude légitime des personnes qui ne peuvent pas appeler les secours, etl’usure, la lassitude et parfois même la colère des élus locaux face au manque de considération, et au premier plan desquels les Maires qui sont confrontés à ces situations au quotidien dans leurs relations avec leurs administrés.

Il est indispensable que des moyens techniques, humains et financiers dédiés à la maintenance et l’entretien du réseau cuivre soient identifiés et mobilisés  rapidement, ainsiqu’une gouvernance locale de suivi et de contrôle de ces moyens associant élus nationaux et locaux, département par département soit installée, sous l’égide des Préfets.Nous, élus, avons également besoin au quotidien d’interlocuteurs chez Orange, dotés de réels pouvoir de programmation des opérations sur le terrain.

Pour un service universel qui porte son nom, effectif sur tous les territoires, nous faisons désormais appel à vous, Monsieur le Premier Ministre, car nous savons votre sensibilité à cette thématique et nous savons compter sur vous pour porter l’exigence et l’ambition d’un égal accès au droitdans la dernière ligne des négociations avec l’opérateur Orange.

Restants à votre entière disposition pour tout échange sur le sujet, nous vous prions de croire, Monsieur le Premier Ministre, en l’expression de nos respectueuses salutations.

355 Signataires 

Télécharger le courrier avec les noms de tous les élus signataires.

Ils ont résilié ma ligne au lieu de résilier la ligne d’une personne décédée

Je suis cliente d’ORANGE depuis des années mais là je suis plus que mécontente….. JE SUIS ENRAGEE ET TRES REMONTEE

Le 19 Février 2021 ils ont résilié ma ligne par erreur (mauvaise lecture d’un courrier) , je n’ai plus ni téléphone fixe, ni internet… Ils ont résilié ma ligne au lieu de résilier la ligne d’une personne décédée (je les informais du décès dans un courrier , au lieu de prendre le numéro en objet avec la personne décédée ils ont pris mon numéro dans l’entête de mon courrier)…

Depuis le 22 février je n’arrête pas de les contacter, je reçois des SMS, me promettant des rendez-vous téléphoniques… des techniciens qui viennent qui repartent sans avoir rétabli la ligne…

Je n’en peux plus nous sommes aujourd’hui le 14 avril et je n’ai toujours pas récupéré ma ligne fixe et internet…. C’est inadmissible à l’ère de la 5 G …

Je suis mandataire judiciaire et sans internet et sans téléphone fixe il est difficile de travailler d’autant plus à l’ère du confinement et du télétravail !!!

Mes interlocuteurs tombent sur un message qui leur dit : le numéro n’est plus attribué !!!

BRAVO ORANGE INDAMISSIBLE DE LAISSER UN CLIENT PRESQUE DEUX MOIS SANS INFOS , je dois toujours les contacter pour obtenir des infos … et toujours pas de ligne rétablie ni internet…

Sandrine TATTEVIN

Le Monde : La fin du réseau cuivre met Orange sous pression

L’opérateur historique, qui entend passer progressivement au 100 % fibre, se voit reprocher par le gendarme français des télécommunications une qualité de service « particulièrement dégradée à certains endroits ».

Par 

Une boutique Orange, à Paris, le 19 mars 2021.

Pour Orange, c’est une petite musique qui revient un peu trop régulièrement. Alors que l’opérateur historique s’est engagé, fin 2019, à supprimer le réseau cuivre dont il est propriétaire d’ici à 2030, au profit de la fibre, il se voit régulièrement reprocher de conduire ce chantier au mépris de ses clients restés fidèles à la technologie la plus ancienne. Le constat n’est pas nouveau. En 2018, déjà, cela lui avait valu une mise en demeure de la part de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), le gendarme français des télécoms.

Ces derniers mois, cependant, avec les confinements, qui ont souligné l’importance pour chacun de disposer de moyens de communication de qualité, la pression s’est accentuée sur Orange. L’enjeu n’est pas mince : on compte encore 20 millions de lignes cuivre en activité, tous opérateurs confondus, pour 40 millions de logements ou entreprises.

Dans un rapport publié jeudi 8 avril, l’Arcep décrit le réseau cuivre, dont Orange est le responsable, comme « vieillissant », avec une qualité de service « particulièrement dégradée à certains endroits ». Ce ne sont que quelques lignes dans un rapport de 120 pages, mais elles sont révélatrices.

« Une situation qui n’est pas acceptable »

Le 24 mars, Laure de la Raudière, auditionnée au Sénat par la Commission de l’aménagement du territoire, après sa nomination à la tête de l’Arcep, n’avait pas dissimulé ses intentions : « La qualité du réseau cuivre est l’une de nos préoccupations majeures. C’est une situation qui n’est pas acceptable. »

Le mécontentement grandit aussi à l’Assemblée. Chargée d’une « mission flash » sur le sujet, la députée de la Drôme Célia de Lavergne (LRM) évoque « la colère montante issue des territoires, en particulier hyper-ruraux, qui subissent depuis des années la dégradation de l’entretien et de la maintenance du réseau historique sur cuivre ». Elle estime qu’Orange « est insuffisamment incité à remplir ses obligations avec sérieux » et propose d’instaurer un système de sanctions.

L’Arcep ne méconnaît pas les efforts qui sont demandés aux opérateurs pour assurer une meilleure connectivité aux Français. Concernant la fibre, 6 millions de nouvelles prises ont été installées malgré la crise sanitaire, un record à l’échelle nationale. Sur le déploiement de la 4G en zones blanches, la Fédération française des télécoms souligne également que l’objectif assigné par le gouvernement a été dépassé sur la période, évoquant, par exemple, un pylône installé pour desservir seulement 21 habitants dans le Jura.

Chez Orange, on ressent la pression des autorités, mais surtout celle des consommateurs. « Plus que jamais, nos clients ont besoin de connectivité et on l’entend parfaitement. Une interruption de service de plusieurs jours est insupportable. On ne va pas abandonner des clients dans les territoires », assure Marc Blanchet, directeur technique d’Orange. Pour illustrer le fait que son entreprise continue à s’investir dans cette infrastructure, il rappelle que, « chez Orange, on effectue une intervention sur le cuivre toutes les deux secondes ».

Nouvelle génération de communication

Pour autant, l’entreprise assume entièrement son choix : pour le client, la fibre assure davantage de débit. Du point de vue de l’opérateur, la décision a du sens. Chaque année, cela lui coûte 500 millions d’euros de maintenir un réseau cuivre plus fragile que la fibre, alors que de moins en moins de clients y recourent. En outre, le réseau cuivre est dix fois plus consommateur en énergie que la fibre, selon M. Blanchet.

Pour parvenir à ses fins, Orange est persuadé qu’il ne s’agit pas d’un pari technique vu le rythme de déploiement de la fibre (95 % du territoire sera couvert par les opérateurs d’ici à 2025, d’après Marc Blanchet). Certes, il faut aussi gérer les effets de bord comme les systèmes d’alarme des ascenseurs ou ceux d’alerte pour les personnes âgées reliés au réseau cuivre. Sur tous ces cas d’espèce, Marc Blanchet soutient qu’il existe déjà des offres alternatives. Mais le principal travail serait de persuader les consommateurs de passer à cette nouvelle génération de communication.

Une première expérience a été menée dans les Yvelines, à Lévis-Saint-Nom, 1 700 âmes. En six mois, 100 % des habitants sont passés à la fibre. Le village était certes déjà entièrement équipé depuis 2016, mais la maire, Anne Grignon, a tenu à s’assurer que cette bascule « soit neutre en coût et en qualité de service, que personne ne voit sa ligne coupée ». La mairie a elle-même participé à l’information de ses administrés pour les convaincre du bienfait du projet. Toutefois, l’édile assure qu’aujourd’hui aucun d’eux ne se montre insatisfait. Reste à reproduire l’expérience dans les territoires les plus mécontents.

Réaction :

Comment faut-il expliquer aux journalistes que “ses clients restés fidèles à la technologie la plus ancienne” ne le sont pas par choix délibéré ?
Que c’est simplement qu’ils n’ont aujourd’hui pas d’autre alternative et que le déploiement de la fibre va prendre encore entre 5 et 10 ans pour raccorder tout le monde. Si tant est que tout le monde soit raccordé un jour !

Orange a réussi à enfumer suffisamment tout le monde, journalistes, politiques, usagers.

Les parisiens qui n’ont pas passé le périphérique ne peuvent pas comprendre que des milliers de français sont tout simplement privés de connexion car Orange n’entretien plus son réseau cuivre et que les alternatives techniques ne sont pas là.

Et ni le gouvernement, ni l’Arcep ne viennent contredire les propos mensongers des dirigeants d’Orange et contraindre l’opérateur à assurer un service digne d’un pays “avancé”.

 

Télétravail terminé, mon employeur est ravi !

Lors de mon déménagement (à 500m) en 2017 internet coupé pendant 3 semaines raison évoquée : c est un transfert on doit couper à votre ancienne adresse, il faut 10 jours pour transférer (les câbles ??)

Geste commercial (pas de paiement sur les 3 semaines coupées… merci…)
.
Le 13 mars 2021 a la boutique je leur annonce mon déménagement futur
Devant moi il coche coupure le 1er avril à l’ancienne adresse (ou je suis donc..)
Et le 16 mars 2021, 18h42, coupure nette plus internet
.
Service technique Orange : j’en sais rien, chais pas c’est normal je peux rien faire..
.
Service commercial Orange : ah oui effectivement bah je sais pas faut voir le service technique
.
2 fois en 3 ans c’est décidé je les quitte au bout de 15 ans
.
Télétravail terminé, mon employeur est ravi !
.
Valérie Blomme
.

La montagne ardéchoise et les Boutières où je réside sont bien les oubliées des télécoms

Suite à votre appel à témoignages sur l’importance d’avoir un bon accès à internet et au téléphone filaire, sur le plan économique, je voulais vous donner mon avis par rapport à mon expérience en tant que “télétravailleuse”.

Effectivement, depuis 4 ans maintenant, je m’occupe de la correspondance locale pour le Dauphiné Libéré, sur le secteur de Saint-Martin-de-Valamas, incluant les communes de Chanéac, Saint-Clément, Saint-Julien-d’Intres, LaChapelle-Sous-Chanéac, La Rochette et Saint-Clément.

Un accès correct à internet est donc PRIMORDIAL dans l’exercice de mon activité, et là je pèse mes mots !

Combien de fois suis-je obligée d’utiliser mon smartphone en “point wifi” (quand le réseau mobile le permet évidement, mais là n’est pas le sujet) pour pouvoir travailler, oui entre les coupures brèves (15 à 30 minutes) qui ralentissent le chargement de mes articles (qui eux doivent êtres envoyés avant 14h pour parution le lendemain, l’actualité n’attend pas !) ou encore des coupures plus longues qui là m’handicapent !

Je me suis donc vue “obligée” de prendre un forfait mobile de 100GO, pour palier à ce problème ! Normal ? Aucunement ! C’est en quelque sorte la double peine !

Devoir payer un “double abonnement” pour pouvoir travailler !

Alors oui, la campagne, la montagne ardéchoise et les Boutières où je réside sont bien les oubliées des télécoms alors que la population utilise internet au quotidien pour travailler (et plus encore à l’heure actuelle avec la pandémie et le télétravail !) Des affirmations que je vois et entends régulièrement d’ailleurs lors de mes reportages et articles sur le terrain, les commerçants, artisans, petits travailleurs et indépendants se tournent de plus en plus vers le numérique tant pour leur communication, que pour la vente de leurs produits (avec un site ou via les réseaux sociaux !).

Merci de prendre en compte mon témoignage.

Marie-Noëlle Baudin, correspondante de presse

notre Maire a demandé à rencontrer un représentant local d’orange… à ce jour… pas de réponse, il est obligé de demander l’ intervention de la préfecture car orange ne répond plus .

Nous sommes retournés à l’agence Orange en janvier (fin) car nous avions commandé un amplificateur de reseau 4g (GSM amplificateur facture le 22 janvier), et nous voulions avoir un pret de airbox, on a été mieux reçu ms ça été dur pour avoir ce petit boitier de dépannage .

Cet amplificateur nous a sauvé la mise …..

puis pour la 3 eme fois ….mi  fevrier, car la airbox eté déchargée, on a droit qu a 200 giga, et n ayant plus de tele, plus d internet, plus de telephone, comment dire aux enfants, tu regardes pas de film, tu joues pas , et tu fais pas de visio et de video pour tes devoirs …….c est que du mailing, nous adultes deja on y arrive pas .Donc grosse engueulade car le jeune homme refusait de nous recharger la airbox….on a droit qu a 1 fois,il nous a demander d avoir une autorisation permanente de recharge tant qu on serait en panne

mar. 16 févr. 10:17.La conseillère orange me répond ceci :

Bonjour, je prends note du n° de la carte sim pour la recharger ultérieurement car nous ne délivrons pas d’autorisation permanente de recharge. De ce fait, lorsque la recharge sera épuisé, vous pouvez me le signaler par mail afin que je demande le rechargement.

Cordialement.

Discours totalement mensonger de ce jeune homme,  il nous a dit que si on avait pas prit un forfait pro, on sera jamais dépassé, qu il fallait des tonnes d autorisations pour pouvoir faire les travaux et que ça prend des mois avant que les mairies donnent accord ( ce qui est totalement faux ), si mon dossier n est pas a jour de mon adresse c est de ma faute je fais pas ce qu il faut …il m a parlé comme celui de Paris ( appel du 3 fevrier car je recevais un groupe du pradel) de la privatisation d orange ……..on a voulu privatiser dc faut pas se plaindre, puis des  sous traitants……..mon mari a taper du poing sur la table et du coup on a eu la recharge .

sortie de chez orange, nous sommes allés tout droit chez SFR afin de changer les forfaits mobiles car on était du coup tous hors forfait……et on a bidouillé avec eux pour avoir une box 4G en plus , pour les enfants , et pour le soir voir un film .

Nous avons été rétabli le 22 ou 23 février …..pour le moment ça tient mais on est angoissé que ça se coupe …….pour dépanner les autres villageois .

on a des tonnes de déclarations pour notre exploitation en retard, des paiements en retard……

j’ ai gardé la airbox …..après tout ….. Je la rendrai quand elle sera vide .

Devant le professionnalisme et la façon de traiter ses clients, j ai fais une demande au tribunal de commerce d aubenas pour être remboursée de mes 3 mois de panne et de l ampli 4G, que je n aurai pas acheter sans cette panne longue durée, et ce pour me dépanner moi même  pour prétendre à une airbox …..verdict prévu pour Mai , j ai pas encore la date , ms le tribunal m a contacté pour me dire de prendre tous les éléments pour prouver tout ce que je dis et ce que je demande .

je vous assure qu’ on a bien failli tomber dans la délinquance, de colère, de désespoir, on a bien pensé a tout casser…..ces gens vous poussent a devenir mauvais, tellement ils vous méprisent , on a tenu bon , ms on ne supportera pas une deuxième panne comme celle ci , nerveusement c est atroce .

La municipalité s’ est déplacée dans notre hameau, on a pu discuter de tout ça…..notre Maire a demandé à rencontrer un représentant local d orange ……a ce jour ….pas de réponse, il est obligé de demander l’ intervention de la préfecture car orange ne répond plus .

bien amicalement

Famille Fargier