La montagne ardéchoise et les Boutières où je réside sont bien les oubliées des télécoms

Suite à votre appel à témoignages sur l’importance d’avoir un bon accès à internet et au téléphone filaire, sur le plan économique, je voulais vous donner mon avis par rapport à mon expérience en tant que “télétravailleuse”.

Effectivement, depuis 4 ans maintenant, je m’occupe de la correspondance locale pour le Dauphiné Libéré, sur le secteur de Saint-Martin-de-Valamas, incluant les communes de Chanéac, Saint-Clément, Saint-Julien-d’Intres, LaChapelle-Sous-Chanéac, La Rochette et Saint-Clément.

Un accès correct à internet est donc PRIMORDIAL dans l’exercice de mon activité, et là je pèse mes mots !

Combien de fois suis-je obligée d’utiliser mon smartphone en “point wifi” (quand le réseau mobile le permet évidement, mais là n’est pas le sujet) pour pouvoir travailler, oui entre les coupures brèves (15 à 30 minutes) qui ralentissent le chargement de mes articles (qui eux doivent êtres envoyés avant 14h pour parution le lendemain, l’actualité n’attend pas !) ou encore des coupures plus longues qui là m’handicapent !

Je me suis donc vue “obligée” de prendre un forfait mobile de 100GO, pour palier à ce problème ! Normal ? Aucunement ! C’est en quelque sorte la double peine !

Devoir payer un “double abonnement” pour pouvoir travailler !

Alors oui, la campagne, la montagne ardéchoise et les Boutières où je réside sont bien les oubliées des télécoms alors que la population utilise internet au quotidien pour travailler (et plus encore à l’heure actuelle avec la pandémie et le télétravail !) Des affirmations que je vois et entends régulièrement d’ailleurs lors de mes reportages et articles sur le terrain, les commerçants, artisans, petits travailleurs et indépendants se tournent de plus en plus vers le numérique tant pour leur communication, que pour la vente de leurs produits (avec un site ou via les réseaux sociaux !).

Merci de prendre en compte mon témoignage.

Marie-Noëlle Baudin, correspondante de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.