Tarascon 13150 – Sans téléphone parce que personne ne veut s’occuper de l’élagage !

En fait, tous les acteurs se défilent de leurs responsabilités !
C’est au propriétaire du terrain d’assurer l’élagage. Mais c’est l’opérateur, Orange, qui doit en prendre l’initiative en se rapprochant du propriétaire pour lui faire réaliser les travaux. À défaut le maire a le pouvoir de mettre en demeure le propriétaire de réaliser les travaux. (article 85 de la loi du 7 octobre 2016)
Pour plus de précisions, télécharger ici :
L’élagage des arbres et l’entretien des abords des réseaux de communications électroniques
Document de l’Association des maires de France

Belsentes 07160 – Très en colère après ORANGE

Voici le mail que j’ai envoyé à Orange le 09 février 2020

Depuis  le 15 Novembre 2019, les lignes téléphoniques de mon quartier  de ST JULIEN LABROUSSE 07160 sont à terre. Le 20 Décembre 2019, suite à la tempête ma ligne a été coupée “chute de branche”, le 31 Décembre j’ai contacté vos services techniques, un rendez vous m’a été donné pour le 03 janvier 2020, entre 13H00 et 18H00. À 17H45 !!!!! j’ai reçu un sms me disant que la réparation nécessitait un délai supplémentaire sans que personne ne se soit déplacé !!!!!

ÉTANT en déplacement professionnel depuis le 6 janvier 2020 “car accessoirement j’ai un TRAVAIL” un technicien me contacte par téléphone le 15 janvier 2020 car il veut accéder à mon domicile. Je lui explique que la ligne téléphonique est à terre depuis mi novembre, par la suite vos services m’envoie un mail me disant que j’étais absent au rendez vous du 15/01/2020… rendez vous que je n’ai jamais reçu

France 3 national a fait un reportage, sur les pannes récurrentes dans ma commune de BELSENTES Saint julien Labrousse….

LE 04 février 2020 VOUS M’ENVOYEZ une facture de 108,99 euros… DONT 69,00 EUROS de dépannage qui n’a pas eu lieu….

Un voisin a assisté a l’intervention, le “technicien” a regardé le câble à terre et est reparti…!!!!!

ENTRETENEZ VOTRE RÉSEAU !!! JE NE SUIS PAS RESPONSABLE DES ALÉAS CLIMATIQUEs !!!!! très en colère après ORANGE, le client est toujours responsable, une fois c’est le micro onde qui fait interférence, une autre fois il y a surement de l’humidité dans votre prise de téléphone………Orange j’en RAGE!!!

Ma ligne a été rétablie le 12 février 2020
Soit 54 JOURS sans connexion internet ni téléphone….

Je reçois UN MAIL d’ Orange : il me propose un geste  commercial de 50 euros à valoir sur les prochaines factures… et “m’offre” le dépannage de 69,00 EUROS… ET ça ne me convient pas du tout...

 PIERRE BONHOMME

Belsentes 07160 – Étudiant, confiné, et sans internet

Bonsoir,

En tant qu’étudiant cela n’est pas facile  pour préparer son examen, en étant coupé du réseau depuis le 07/04/2020 à 10h .

En période de confinement ne pas avoir d’internet est tout à fait pas normal car pour la vie d’étudiant comment faire pour réviser ses cours, cela devient problématique !!
.
D’autre part, nous sommes plusieurs dans le quartier de Créas sans téléphone fixe et les plus anciens n’ont pas de téléphone portable donc nous ne pouvons pas prendre de leurs nouvelles ou leur demander s’ils ont besoin d’aide.
.
J’ai appelé l’opérateur Orange qui m’a dit que je serais réparé le 9 avril au soir mais ils ont finalement reporté la date et en période de confinement c’est compliqué !
.
Le 10, alors qu’ il y avait un opérateur à proximité, je suis allé le voir pour lui signaler la panne, il m’a dit que ce n’était pas normal et qu’il allait regarder pour nous réparer et effectivement cela venait d’un employé incompétent qui ne nous avait pas rebranché sur le réseau suite à leurs travaux. Je remercie le technicien qui nous a rapidement rétabli la connexion…  bas débit malheureusement…
.
Merci pour ce que vous faites.
Cordialement.
Loïc Vigne 560 route de l’Eyrieux Belsentes
Créas le haut à St Julien Labrousse 07160

Selon l’UFC – Que Choisir : Confinement, le désolant révélateur de l’intolérable fracture numérique !

Classes virtuelles, télétravail, dématérialisation des procédures administratives, commerce en ligne, visioconférences avec les amis et la famille,  sans oublier la télémédecine ou l’attestation dérogatoire,  la période de confinement souligne plus que jamais qu’Internet, comme l’a toujours plaidé l’UFC-Que Choisir, n’est pas un luxe mais bien une impérieuse nécessité. Or, pas moins de 7 millions de Français en sont toujours purement et simplement privés !

La mise en place en urgence de la plateforme solidarité numérique, qui entend simplifier et vulgariser les démarches en ligne pour les personnes souffrant d’« illectronisme » (terme bien pompeux pour qualifier les personnes non familières de l’outil informatique et de l’Internet), n’est qu’un pis-aller… Le fléau est bel et bien l’absence ou la mauvaise connexion d’un grand nombre de Français, 10% n’ont pas une qualité minimale, et 20%, soit près de 13 millions quand même, n’ont pas le haut débit permettant de surfer dans des conditions normales.

Le pire est que cette fracture numérique est géographique, ciblant les ménages ruraux qui souffrent déjà de la raréfaction des services publics, et de la fracture sanitaire avec les déserts médicaux…  Et la double peine, c’est qu’ils paient le même tarif d’abonnement pour des débits moitié moindres que les urbains. D’après notre Observatoire de l’Internet fixe, près de la moitié des ménages (47%) de 10 départements ruraux, n’ont ainsi pas accès au haut débit, quand plus de 1 sur 5 n’ont même pas une qualité minimale (3Mb/s).

Plus que jamais, le gouvernement doit comprendre qu’il faut changer de braquet. Plutôt que d’asséner des objectifs calendaires chimériques « le très haut débit pour tous en 2022 » ( d’après nos projections, ce ne sera pas avant 2029), et même du haut débit pour tous en 2020, l’exécutif en lien avec les opérateurs doit investir dans une montée en débit sur le réseau cuivre, en priorisant les investissements sur les zones rurales, qui ont été les laissées-pour-compte du déploiement de la fibre car moins rentables pour les opérateurs…

Voilà un nouveau chantier pour le gouvernement à l’heure du « rien ne sera plus comme avant » !
En attendant, je vous invite à tester votre connexion en utilisant notre outil gratuit… Bon courage à tous !

Alain Bazot, Président de l’UFC – Que Choisir, publié le : 10/04/2020

Les élus de Val’Eyrieux à l’unanimité avec Orange j’enrage !

Nous remercions Monsieur le président, les maires et délégué-e-s des communes adhérentes à la Communauté de Communes de Val’Eyrieux qui, lors du Conseil communautaire du 17 février 2020, ont exprimé leur soutien unanime à l’action des usagers victimes de pannes de téléphone et d’internet, regroupés au sein du collectif “Orange j’enrage”.

Ce temps de confinement révèle de manière criante que le téléphone et internet sont des services vitaux pour la population, indispensables à la vie scolaire, à la vie professionnelle et tout simplement à la vie quotidienne.

Il est donc indispensable de connaître le nombre de personnes qui sont aujourd’hui privées de moyens de communication sur notre territoire. C’est l’un des objectifs du collectif, recenser les personnes qui n’ont pas accès à ce service universel ainsi que les conséquences sociales et économiques subies par ces personnes en période de confinement.

Seule une collaboration entre élus et citoyens permettra de dresser l’état des lieux du réseau de communication en Ardèche et engager l’État et le gestionnaire du réseau, Orange, à le restaurer pour en garantir l’accès à tous les habitants.

Avec l’appui de Monsieur Hervé Saulignac, député de l’Ardèche et, nous l’espérons, avec l’appui des collectivités locales, une enquête sera lancée lorsque le confinement sera levé.

D’ores et déjà nous vous remercions de nous signaler les situations dont vous auriez connaissance.

Télécharger la délibération du conseil communautaire

Belsentes 07160 – Comment le confinement sans connexion internet impacte notre entreprise touristique

Nous sommes une petite entreprise hôtelière, un site de cabanes perchées en Ardèche du centre, à St Julien Labrousse, où la nature est reine et le dépaysement total.

Depuis notre arrivée de Bourgogne, début 2018, nous avons mesuré l’ampleur de nos difficultés en communication, le réseau filaire ayant été abandonné depuis longtemps par l’opérateur. En juin 2018, juste avant notre première grosse saison estivale, nous avons subi une coupure de connexion de plus de trois mois, et depuis nous avons des coupures qui durent en général pendant trois mois d’affilée, les pannes quant à elles se répétant à peu près tous les trois mois.

Pour gérer les nombreux contacts que génère une entreprise touristique c’est le système D. Nous utilisons le téléphone portable qui ne passe pas à l’accueil et nous oblige à grimper dans une cabane pour capter la 1G , quand le temps est clair ! Si les conditions météo sont favorables nous pouvons alors nous rendre sur notre planning en ligne mais dans ce cas nous ratons les appels téléphoniques car le faible débit ne nous permet pas d’être à la fois sur internet et au téléphone.

Or notre site de réservation est en ligne, tout le planning est sur internet, il nous faut impérativement connaître les disponibilités quand nos futurs clients nous téléphonent, il nous faut aussi être informés des arrivées du jour, il nous faut suivre les paiements, il nous faut avoir accès aux services obligatoires du gouvernement qui concernent les entreprises etc.

En pleine saison, être sans connexion au téléphone fixe et à internet nous oblige à immobiliser une personne à l’accueil de 16h00 à 19h00 pour recevoir nos clients. Pendant ce temps nous devons quitter le site d’hébergement pour nous rendre au centre du village où nous louons une maison pour pouvoir accéder aux mails, traiter les demandes, les paiements, et consulter la météo, obligatoire chaque jour, voire plusieurs fois par jour, car il ne faudrait pas qu’une tempête sévisse avec nos clients en cabanes perchées à 10 mètres. A cause de ces difficultés de connexion nous devons être deux au lieu d’une seule personne et nos journées de travail sont de 14H00 en moyenne et ce 7 jours sur 7.

L’année dernière, en plein désarroi, nous avons fait appel au Médiateur des entreprises afin de trouver un accord avec Orange, sans succès. Donc nous avons saisi Orange en Justice afin de les contraindre à réparer notre réseau. Et pas simplement avec des bouts de ficelle…et ce n’est pas un euphémisme. Nous sommes en attente d’une décision de justice qui au vu des événements prend un peu de retard.

Aujourd’hui le confinement nous contraint à annuler toutes les réservations, mais comment faire sans connexion internet? Comment avoir accès au planning et aux coordonnées des clients pour leur proposer un report de leur séjour ? Aucune alternative possible pour accéder à internet puisque les lieux publics équipés de WI-FI sont fermés, et que nos voisins proches sont comme nous, privés de connexion.

Certes il y a des situations plus graves ou tout aussi graves, nous pensons tout particulièrement aux personnes isolées qui n’ont plus le téléphone, aux enfants qui doivent suivre leurs cours sur internet. En ces temps de pandémie prenez soin de vous et de vos proches.

Aline Speranza

détail des réparations
détail des réparations

Saint Christol 07160 – À la découverte de l’état désastreux du réseau

Les câbles blancs que vous voyez sont des réparations effectuées par Orange avec du câble domestique destiné aux installations intérieures. Ceux-ci trainent par terre à portée des passages d’animaux sauvages, sangliers, chevreuils et des rongeurs… Il vont bientôt constituer un obstacle au débroussaillage des bords de routes par les services municipaux. Les connexions ne bénéficient d’aucune protection.

Réseau téléphone fixe/internet à Saint Christol sur le Fau 07160.

Reportage vidéo de Mélanie Mathevon